Devoir de Philosophie

Inconscient: la seconde topique

Extrait du document

À partir de 1920, Freud développe une deuxième conception de la vie mentale, la première lui paraissant ne pas refléter exactement la complexité du psychisme humain. Cette deuxième topique est également constituée de trois instances.Les trois instances de la 2e topique* Le Ça correspond à peu près à l'inconscient de la première topique. Il contient les pulsions, tout ce qui est involontaire, spontané, naturel dans les forces qui gouvernent la vie humaine. * Le Moi se développe au contact de la réalité extérieure dont il doit tenir compte. Il est volontaire mais en grande partie inconscient. Cette découverte est capitale. En effet, à la différence de la première topique où le psychisme était décrit comme une succession de couches superposées dont la plus profonde était l'inconscient et la plus visible la conscience, il n'y a plus ici d'instance consciente à proprement parler. On a affaire à une structure : l'inconscient joue un rôle dans les relations de ses différents termes.  REFOULEMENT : Action par laquelle des pulsions ou désirs inconscients sont arrêtés, par la censure du surmoi, dans leur manifestions conscientes.

Le mot inconscient est un terme négatif. Depuis Freud, il désigne ce qui en nous n'est pas accessible immédiatement à notre conscience, mais qui cependant est actif au point de déterminer nos pensées, nos sentiments et nos actions. Alors que Freud abandonnera l'opposition entre conscience et inconscient dans sa seconde topique pour la remplacer par le système ça-moi-surmoi, l'inconscient, quoique négatif reste une notion philosophique dans la mesure où il permet de désigner ce qui dans le psychisme échappe à la conscience.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles