Devoir de Philosophie

K. MARX ET F. ENGELS

Extrait du document

marx

Le marxisme est né d'une conjonction, qui n'a pas été

fortuite : d'une conjonction entre la place de Marx et

d'Engels dans l'histoire de la pensée, et d'un moment

historique dans la lutte des classes, celui de la montée du

mouvement ouvrier.

C'est le deuxième élément qui est déterminant. En effet,

il n'explique pas seulement comment et pourquoi le

marxisme est apparu et s'est constitué, mais offre également

une réponse à la question : qu'est-ce que le marxisme?

Le marxisme est, en premier lieu, une nouvelle science :

une science de l'histoire. Comme tel, le marxisme consiste en

un système de concepts scientifiques nouveaux, qui permettent

de traiter un nouvel objet, !'Histoire, alors que,

jusqu'à Marx, il n'existait, dans ce domaine, qu'un agencement

de notions idéologiques, des « philosophies de l'histoire

«. Le noeud du traitement de l'histoire par le marxisme

comme objet nouveau d'une science particulière, est exprimé,

de façon lapidaire, dans Le Manifeste communiste: l'histoire

de l'humanité, c'est l'histoire de la lutte des classes. On

comprend ainsi pourquoi Marx et Engels, dirigeants politiques

du mouvement ouvrier et fondateurs de la Première

Internationale des Travailleurs, ont été amenés à fonder

cette science de l'histoire : le mouvement ouvrier est luimême

l'expression la plus radicale de la lutte des classes,

en tendant, par la révolution socialiste et la dictature du

prolétariat, à l'abolition des classes. Cette science de l'histoire

a reçu un nom : le matérialisme historique.

« même l'expression la plus radicale de la lutte des classes, en tendant, par la révolution socialiste et la dictature du prolétariat, à l'abolition des classes. Cette science de l'his­ toire a reçu un nom : le matérialisme historique. Certes le marxisme prend également place dans la constel­ lation théorique de son temps, et par là même dans l'histoire de la pensée. Dans l'histoire de la philosophie : il vient après Hegel, qui avait présenté une philosophie achevée de l'his­ toire dans le courant idéaliste, après Feuerbach qui avait tenté de « renverser » Hegel, de le remettre sur ses pieds en faisant d'une « philosophie de !'Esprit » une »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles