Devoir de Philosophie

La fin justifie-t-elle les moyens ?

Publié le 18/05/2014

Extrait du document

La fin justifie-t-elle les moyens ? Se demander si la fin justifie les moyens, exige d'abord que l'on définisse ce que l'on entend par fin. Généralement il s'agit du moment où se termine quelque chose mais dans ce contexte, il correspond au but vers lequel on tend. Savoir si elle justifie les moyens revient à se demander si elle montre le bien-fondé, prouve, démontre les méthodes, les manières employées pour arriver à cette fin. Donc, dire que la fin justifie les moyens correspond à dire que ce qui est essentiel est la fin et que l'on cherche à atteindre et qu'il ne faut pas, parfois, hésiter à utiliser des moyens condamnables. Ici, on se demande si lorsque nous nous fixons un objectif, et que celui-ci doit être atteint, nous pouvons alors utiliser tous les moyens pour y arriver ? Jusqu'à quel point pouvons nous aller pour atteindre notre objectif ? Y a-t-il des critères qui justifient la fin et les moyens déployés pour y parvenir. Pour tenter de répondre à cela, nous verrons tout d'abord que la fin peut justifier les moyens, puis nous nous pencherons sur les moyens intolérables utilisés pour parvenir à certaines fins qui ne sont donc pas justifiées par celles-ci, et enfin, nous analyserons la légitimité des moyens ainsi que la légitimité de la fin. Il est vrai que l'Homme se définit notamment par son caractère d'animal insatiable, qui cherche toujours à avoir plus, à aller plus loin. Dans cette logique là, il ne cesse de se fixer des buts à atteindre, d'ailleurs si l'on regarde de plus près, sa vie se résume à une succession de buts à atteindre et il passe la majeure partie de son temps à les atteindre et à essayer d'en trouver d'autres. Lorsque l'on se fixe un but à atteindre, on souhaite par définition mettre en ?uvre tous les moyens pour parvenir à ce but. Ainsi l'homme met tout en ?uvre pour réussir son projet. L'un de...

« Lorsque l’on se fixe un but à atteindre, on souhaite par d éfinition mettre en  œuvre tous les   moyens pour parvenir  à  ce but. Ainsi l’homme met tout en  œuvre pour r é ussir son projet.

  L’un des exemples le plus commun est les moyens que nous employons pour arriver  à   r éaliser notre fin future. Lorsque nous avons un projet de carri ère qui nous tient  à c œur,   quelle que soit l’ â ge auquel appara ît cette envie de faire ce m étier plus qu’un autre, on va   tout faire pour y arriver m ême si cela signifie travailler ardemment  à l’école, en dehors, ne   pas sortir tous les soirs…C’est vrai que cela nous semble parfois difficile, on en vient   m ême  à avoir l’impression de ne pas profiter de notre vie, de notre jeunesse mais notre   perspective d’avenir est plus forte que cela et nous rappel  à l’ordre quand ces pens ées   nous envahissent. Et une fois arriv é au but, quelle satisfaction ! La satisfaction de se dire   que l’on a r éussi, sans l âcher, que l’on s’est accroch é et qu’au final  ça a pay é. Vient   ensuite la satisfaction « mat érielle » de la stabilit é de la situation, le soulagement d’avoir   enfin fini m ême si cela signifie  également, dans cette nature insatiable, le d ébut d’une   autre fin vis ée, de nouveaux efforts  à venir pour maintenir cette situation, essayer   d’ évoluer… Avec du recul, on se rend compte que dans ces cas l à, la fin justifie les   moyens, que tous les efforts fournis en ont valu la peine. Cette th éorie est  également consid érée comme un « life motive » par la plus part des   politiciens. Ainsi, Machiavel, penseur politique du XVI è si ècle est un fervent partisan de   cette id ée qui consiste  à dire que « la fin justifie les moyens ». Que ce soit  à l’époque ou   aujourd’hui, on constate qu’en politique, il est souvent n écessaire d’utiliser tous les   moyens, m ême immoraux pour asseoir son pouvoir et le renforcer sans cesse. En effet,   lorsqu’un dirigeant prend une d écision dont il s ûr de l’issue, qu’il sait bonne pour son pays   à  long terme, il peut parfois d écider de mentir, ou du moins de le cacher au peuple pour   é viter d’avoir  à les « affronter » car eux ne voient qu’ à court terme, et cela peut para ître   insens é lorsque l’on ne conna ît pas tout l’environnement et l’issue probable en fin de   course. Ainsi, un cher d’Etat peut  être pouss é à trahir son peuple,  à lui cacher des choses,   pour au final faire vaincre son pays ou sortir d’une crise… Mais, il est vrai que cela pose un probl ème de morale, est­ce qu’il n’y a pas d’autres   moyens que ceux employ és pour arriver  à cette fin ? Tout d épend du point de vue d’o ù   l’on se place, et c’est peut­ être pour cela que la politique semble  être un milieu aussi  . »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles