Devoir de Philosophie

La passion : maladie et remèdes ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Si l'émotion est passagère, la passion est durable. Si, dit Kant, l'émotion agit comme une eau qui rompt sa digue, la passion est semblable à un torrent qui creuse de plus en plus profondément son lit. Aussi les désordres, l'exagération et les bouleversements qu'elle entraîne asservissent-ils l'individu durablement.La passion, c'est enfin et fondamentalement le refus du temps, une éternité de seconde zone. Le passionné préfère le présent au futur, il sacrifie tout au présent. L'avenir d'Harpagon n'est rien sinon la simple contemplation de son or. Rien, en effet, dans l'avenir, ne pourra lui procurer pareille jouissance. Toute passion est une manière de jouer et de vivre l'intemporalité, une manière de vivre la réalité métaphoriquement. Le passionné s'éprend de quelque réalité comme si elle était précisément quelque irréalité dont elle serait en même temps le symbole, comme si elle était l'image de quelque chose d'autre. Harpagon aime l'or comme si l'or était la richesse.

« riche, recherche la gloire. Or, comme l'affirme Épictète, seule « la reconnaissance de la nécessité fait passer du régime de la passion à celui de la raison, de l'ignorance à la connaissance ».Certes nous sommes liés à un corps et entravés par des objets du dehors,mais le sage sait que ce corps n'est point proprement sien, qu'il fait partie deschoses « qui ne dépendent pas de lui ». Il sait que si l'objet des passions estnaturel, les passions, elles, ne le sont pas. Elles ne résultent que d'unmauvais usage de nos représentations. Le sage n'est pas à l'abri des voluptéset des plaisirs mais il ne les fuit pas comme un mal ni ne les recherche commeun bien. Il se déclare indifférent. Ce n'est pas le plaisir qui est un mal, c'estde désirer le plaisir comme un bien. Le sage, à l'opposé du passionné, ne peutdésirer le plaisir.Les passions sont donc des jugements erronés dus à l'ignorance ou au méprisde la raison et caractérisent une âme faible. Le sage possède une âme forte,sait distinguer « ce qui dépend de lui de ce qui ne dépend pas de lui » et peutdonc diriger sa vie conformément à la raison. CITATIONS: « On peut généralement nommer passions toutes les pensées qui sont [...]excitées en l'âme sans le secours de sa volonté. » Descartes, Lettre à Elisabeth, 6 oct. 1645. « Tout ce qui n'est point action est passion. » Descartes, Lettre à Elisabeth, 6 oct. 1645. « Tout homme qui se réfugie derrière l'excuse de ses passions, tout homme qui invente un déterminisme est unhomme de mauvaise foi. » Sartre, L'existentialisme est un humanisme, 1946. Pour Sartre, nous sommes tous et à tout moment responsables de nos actes. Celui qui prétend agir sous l'emprisede ses passions et qui refuse d'assumer la paternité de ses choix se ment à lui-même : il est « de mauvaise foi ». « La passion [...] est un ébranlement de l'âme opposé à la droite raison et contre nature. » Zénon de Cittium. « Suivant la définition des stoïciens, la sagesse consiste à prendre la raison pour guide; la folie, au contraire, àobéir à ses passions; mais pour que la vie des homme ne soit pas tout à fait triste et maussade, Jupiter leur a donnébien plus de passions que de raison. » Érasme, Éloge de la folie, 1511. « L'inclination que la raison du sujet ne peut pas maîtriser ou n'y parvient qu'avec peine est la passion. » Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, 1798. « C'est seulement dans la mesure où les hommes vivent sous la conduite de la Raison qu'ils s'accordent toujoursnécessairement en nature. » Spinoza, Éthique, 1677 (posth.) Tant que les hommes sont soumis à leurs passions (l'amour, l'envie, la haine...), ils ne peuvent vivre en paix les unsavec les autres. Seule la raison leur fait rechercher le bien commun : leur nature (qui pousse chacun vers ce qu'iljuge le plus profitable) s'accorde alors nécessairement. « La raison est, et elle ne peut qu'être l'esclave des passions; elle ne peut prétendre à d'autres rôles qu'à lesservir et à leur obéir. » Hume, Traité de la nature humaine, 1740. « On peut généralement définir [les passions comme] des perceptions, ou des sentiments, ou des émotions del'âme, qu'on rapporte particulièrement à elle, et qui sont causées, entretenues et fortifiées par quelque mouvementdes esprits. » Descartes, Les Passions de l'âme, 1649. Les passions illustrent à merveille les interactions entre l'âme et le corps. Elles résultent en effet, selon Descartes,de l'influence sur l'âme des « esprits animaux », lesquels sont composés des parties les plus subtiles et les plusagitées du sang. Ces «esprits », qui sont de nature entièrement corporelle, agissent sur l'âme, alors en proie auxpassions. « J'appelle ici passions toutes les émotions que l'âme ressent naturellement à l'occasion des mouvementsextraordinaires des esprits animaux. » Malebranche, De la recherche de la vérité, 1674-1675. « Comme on parle des infirmités du corps, la goutte, le rhumatisme, il y a ainsi dans l'âme l'amour de la gloire, legoût du plaisir et choses semblables. » Diogène Laërce, Vies et opinions des philosophes, s. apr. J.-C. « Les passions sont comme la peste et le typhus. Cessez de les combattre, elles reviennent. » Alain, Propos du 21 juin 1930. « Si l'émotion est une ivresse, la passion est une maladie, qui exècre toute médication, et qui par là est bien pireque tous les mouvements passagers de l'âme. » Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, 1798. « Les passions sont toutes bonnes de leur nature et nous n'avons rien à éviter que leurs mauvais usages ou leurs »

Le document : "La passion : maladie et remèdes ?" compte 2360 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document La passion : maladie et remèdes ?

Liens utiles