Devoir de Philosophie

"Le remords: Le remords est, comme la morsure d'un chien contre la pierre, une bêtise." Humain, trop humain (1878-1879), Nietzsche,  Friedrich Wilhelm

Extrait du document

nietzsche

Cet aphorisme prend place, parmi tous les autres, dans l'oeuvre nietzschéenne Humain, trop humain,  toute entière consacrée à déterminer les perspectives de l'auteur sur la vie morale, religieuse, éthique, esthétique, civique et politique et enfin sur la philosophie existentielle de " l'homme seul avec lui-même ". C'est précisément cette dernière thématique dont il est question ici et que nous allons commenter.    Mais avant toute chose, il convient de définir la notion de remords. Issue du latin remordere, qui signifie " mordre en retour ", elle signifie et stigmatise en même temps la douleur morale accompagnée de honte, suscitée par la pensée d'avoir mal agi. Le remords se distingue donc du regret en ce qu'il implique une charge de culpabilité, et du repentir parce qu'il enveloppe un jugement pessimiste sur sa propre nature. Le remords qualifie donc le sentiment de culpabilité morale et de honte qu'éprouve l'individu qui opère un retour et une incrimination sur un de ses actes. Le remords semble donc être en relation étroite avec une certaine conscience de la responsabilité morale.

Liens utiles