Devoir de Philosophie

Les questions critiques aux philosophes de la conscience

Voir sur l'admin

Extrait du document



SCIENCE : Ensemble des connaissances portant sur le donné, permettant la prévision et l'action efficace. Corps de connaissances constituées, articulées par déduction logique et susceptibles d'être vérifiées par l'expérience.

ART: 1) Au sens ancien, tout savoir- faire humain, toute pratique produisant un résultat non naturel (artificiel). 2) Au sens esthétique moderne, production ou création d'oeuvres destinées à plaire (beaux- arts), c'est-à-dire à susciter par leur aspect, une appréciation esthétique positive. Oeuvre d'art : ensemble organisé de signes et de matériaux manifestant un idéal de beauté.

CRITIQUE: Du grec kritikos, « capable de juger, de discerner » (de krinein, « distinguer », « juger »). Examen rationnel du fondement, de la légitimité ou de la valeur d'une chose. Chez Kant (philosophie critique), examen du pouvoir de la raison et de la valeur des connaissances que celle -ci délivre. * L'esprit critique est l'attitude intellectuelle qui consiste à ne souscrire à aucune affirmation avant d'en avoir examiné la légitimité. * La critique de la raison pure, dit Kant, est le tribunal que la raison est sommée d'instituer pour juger du bien-fondé de ses propres prétentions à l'égard des connaissances a priori (indépendantes de l'expérience).

La CONSCIENCE vient du latin conscientia, qui signifie « accompagné » (cum) de « savoir » (scire). Être conscient signifie donc que lorsque l'on sent, pense, agit, on sait que l'on sent, pense ou agit. Mais il convient de distinguer la conscience directe ou immédiate, qui accompagne ainsi tous les actes du sujet, de la conscience réfléchie, conscience qui se saisit elle-même comme conscience. La première consiste à « avoir conscience », tandis que la seconde consiste à « être conscient d'avoir conscience ». Le passage de l'un à l'autre serait le fait de « prendre conscience ».

Liens utiles