Devoir de Philosophie

L'hypothèse d'un inconscient est-elle scientifique ?

Extrait du document

scientifique
      Inconscient et observation Une norme longtemps adoptée pour déterminer la scientificité d?un discours est celle de l?observation : un discours n?est scientifique, que si les objets dont il traite ont fait l?objet d?une expérience, d?une observation sensible dans le cadre d?un protocole scientifique. Dès le XVIe siècle, il s?agit de la norme même de la scientificité d?un discours qui apparaît : le récit d?un voyageur est scientifique, parce qu?il a fait l?expérience de ce dont il parle, il en a eu une « auto-psie » (ou connaissance personnelle). En fonction de ce critère, l?hypothèse de l?inconscient n?est pas scientifique, car elle ne répond pas à la norme de l?observation et de l?expérience : l?inconscient est même par définition ce qui n?est ni expérimenté, ni observé. II.                  L?hypothèse de l?inconscient et la norme scientifique du pragmatisme   a.        Inconscient et logique des phénomènes Cette critique de la scientificité du discours sur l?inconscient que nous venons de faire, Freud l?a affrontée dans son ouvrage intitulé « Métapsychologie » (1915). Il y répond en défendant au contraire la scientificité du discours sur l?inconscient. Selon lui, le premier critère de cette scientificité est l?existence d?une logique interne du fonctionnement supposé de l?inconscient, avéré par toutes ses manifestations extérieures : obsessions, phobies, manies, tics? Dans la mesure où l?hypothèse d?un inconscient permet de rendre raison de ces phénomènes qui resteraient inexpliqués sans elle, de restituer la logique interne qui les permet, alors l?hypothèse d?un inconscient est scientifique. Par conséquent, la norme de la scientificité chez Freud est la puissance heuristique d?un discours : est scientifique le discours qui nous permet de rendre raison de manière cohérent de ce qui sans lui demeurerait inexpliqué. b.

Liens utiles