Devoir de Philosophie

Manger de la viande est-il moralement acceptable

Extrait du document

?Audrée Bienvenue Programme de Comptabilité et gestion groupe 03621 Est-il correct de manger de la viande? Texte argumentatif sur une question d?éthique ou politique d?intérêt général M. Jean-François Labonté Département de philosophie Pour le cours Philosophie et rationalité Cégep de Sherbrooke 19 décembre 2018 3, 2, 1?ON LÂCHE LA Viande! Une question de spécisme Au printemps dernier, deux activistes antispécistes ont vandalisé les vitrines de plusieurs commerces dont une boucherie, une poissonnerie et un restaurant à Lille, une ville au nord de la France. On y retrouvait des fenêtres fracassées ainsi que la mention « stop au spécisme » écrite sur ces dernières. Le spécisme est une forme de discrimination entre les différentes espèces qui détermine comment l?on devrait traiter un être différent de notre espèce. Les injustices que subissent la grande majorité des animaux est un sujet de grande envergure et cela est grandement attribué à notre consommation de viande. Une grande partie de notre alimentation est axée sur la viande. Certains disent qu?il est essentiel de manger de la viande tandis que d?autres s?opposent entièrement à cette idée. Il y a également ceux qui se situent entre les deux, c?est-à-dire, que c?est acceptable si l?élevage est pratiqué selon des règlementations précises. À l?heure actuelle, il est grand temps d?agir. Toutes les activités regroupant l?exploitation animale de masse doivent cesser. Une industrie « indéfendable » Consommer de la viande, c?est agréer au martyr des animaux et peu seraient en accord avec cet acte de cruauté. Pourtant, cela n?a jamais empêcher quiconque qui voudrait en manger. Cela est justifié, entre autres, par la nécessité de la viande à la survie des humains. L?industrie de la viande a toujours une place dans la société actuelle puisque la viande est considérée comme un élément essentiel afin d?assurer la descendance humaine. Cependant, il n?est pas nécessaire de manger de la viande pour être en bonne santé. Notamment, il y a plusieurs pratiques alimentaires telles que le végétarisme et le végétalisme. Le végétarisme consiste à exclure la viande de ses habitudes alimentaires mais de tolérer les produits dérivés des animaux tels que le lait, les ?ufs, etc. Le végétalisme, quant à lui, exclu tous les aliments provenant de l?animal. Ces modes de vie sont pratiqués par un faible pourcentage de la population mais ils sont pourtant très efficaces. Les protéines contenues dans la chair des animaux peuvent également être retrouvées dans plusieurs végétaux. Selon l?association américaine de diététique, « Les protéines végétales peuvent à elles seules répondre aux besoins nutritionnels si une alimentation végétale variée est consommée et que les besoins en énergie sont satisfaits. »1 Un bon exemple d?alimentation végétale est le tofu, une pâte blanche faite de lait et de soja. Il constitue une excellente source de protéines et prend le goût des aliments auxquels il est mélangé. De plus, l?industrie de la viande crée de nombreux emplois et sans cette dernière, beaucoup perdraient leur emploi. Toutefois, la perduration d?une telle industrie ne devrait pas excuser la manière dont sont traités les animaux. Pour certains, l?élevage traditionnel reste une option de dernier recours pour continuer de manger de la viande sans maltraiter les animaux. Néanmoins, ce type d?él...

« Cégep de Sherbrooke 19 décembre 2018 3, 2, 1…ON LÂCHE LA VIANDE! U NE QUESTION DE SPÉCISME Au printemps dernier, deux activistes antispécistes ont vandalisé les vitrines de plusieurs commerces dont une boucherie, une poissonnerie et un restaurant à Lille, une ville au nord de la France. On y retrouvait des fenêtres fracassées ainsi que la mention « stop au spécisme » écrite sur ces dernières. Le spécisme est une forme de discrimination entre les différentes espèces qui détermine comment l’on devrait traiter un être différent de notre espèce. Les injustices que subissent la grande majorité des animaux est un sujet de grande envergure et cela est grandement attribué à notre consommation de viande. Une grande partie de notre alimentation est axée sur la viande. Certains disent qu’il est essentiel de manger de la viande tandis que d’autres s’opposent entièrement à cette idée. Il y a également ceux qui se situent entre les deux, c’est-à-dire, que c’est acceptable si l’élevage est pratiqué selon des règlementations précises. À l’heure actuelle, il est grand temps d’agir. Toutes les activités regroupant l’exploitation animale de masse doivent cesser. U NE INDUSTRIE « INDÉFENDABLE » Consommer de la viande, c’est agréer au martyr des animaux et peu seraient en accord avec cet acte de cruauté. Pourtant, cela n’a jamais empêcher quiconque qui voudrait en manger. Cela est justifié, entre autres, par la nécessité de la viande à la survie des humains. L’industrie de la viande a toujours une place dans la société actuelle puisque la viande est considérée comme un élément essentiel afin d’assurer la descendance humaine. Cependant, il 1. Gagnon, Alexandre, AVM, [site internet], [http://www.vegemontreal.org/index.php/fr/sante-et- nutrition/114-fiches-nutrition/296-proteines], Consulté le 14 décembre 2018. Page 2La boucherie l’Esquermoise à Lille »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles