Devoir de Philosophie

Méthode pour une dissertation

Extrait du document

« Méthode de la dissertation, après l'intro, le plan. Quelques mots de présentation sur la notion de plan en trois parties Comment penser l'organisation et la rédaction du plan dialectique ? Dialectique , ça signifie trois partie qui se nomment thèse, antithèse et synthèse, cela vient de la philosophie de Hegel, le penseur du conflit et des dépassements de conflits. Pour lui, toute question suppose une étape d'affirmation, de négation et de solution . Pour répondre à une question de dissertation on retrouve cette dynamique, on répond oui et non, car il y a toujours du pour et du contre, mais il y a trois parties, deux qui s'opposent et une qui dépasse l'opposition car l'esprit n'en reste pas au débat. Quand on dit « répondre oui et non » c'est une formule générale, cela n'équivaut pas à donner l'ordre des réponses. Justement, faire un plan c'est réfléchir à l'ordre dans lequel on défend le oui et le non car tout dépend des sujets et de ce qu'on veut montrer. Conseils pour la logique du plan 1-Il faut aller du plus simple au plus complexe, pour respecter la démarche de progression. Cela serait contre-productif de commencer par du compliqué pour aller vers de l'évident ; Le philosophe part des évidences, et les examine, c'est plus naturel comme manière de penser. Mais ce qui est simple pour l'un ne le sera pas pour l'autre, donc il y a qqs indices à suivre pour savoir comment choisir sa première partie. 2-La thèse correspond à la réponse qui vous convient le moins , celle que vous pensez évident mais qui n'est pas la melleure à vos yeux . On l'argumente mais elle sera critiquée. Parfois, la thèse correspond aussi un présupposé du sujet, à sa logique interne, un sous-entendu en fait. Donc on part de ce présupposé en 1ère partie, et il sera remis en cause au cours du devoir. Les arguments sont présentés en paragraphe , les références doivent être claires, pas trop allusives. On rend le temps de définir des concepts, de se questionner. On peut utiliser des citations ou justes une notion d'un philosophe. Qui doivent être analysées dans les deux cas. Evitez les listes d'exemples qui ne prouvent rien, mais aussi l'absence d'exemples. Pour passer à la 2ème partie, on doit d'abord faire une objection -transition à la fin de la thèse. Un argument critque, qui montre une faille, une contradiction, sous forme de questions ou d'analyse. 3-L'antithèse correspond à la réponse qui sera plus élaborée, plus paradoxale, ou en tout cas, plus pertinente à vos yeux pour faire avancer le débat. Même conseils de rédaction que pour la 1ère partie. Règle de méthode « formulez clairement comme un titre chaque réponse au début de vos parties » Et pour passer à la dernière partie, on refait une objection-transition. Celle-ci est FONDAMENTALE : elle permet de formuler le problème, de redire la question de la problèmatique annoncée dans l'intro, et de montrer comment vous y arrivez, après le débat. Très souvent, cela consiste à montrer que la deuxième réponse n'est pas si satisfaisante, qu'elle a ses limites aussi, même si elle est plus aboutie que la première réponse. Ses limites par exemple sont une contradiction profonde, ou un problème éthique, ou un enjeu que le sujet invite à comprendre. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles