Devoir de Philosophie

Pensez-vous qu'un roman doit ouvrir les yeux du lecteur sur la vie ou bien au contraire permettre d'échapper à la réalité ?

Extrait du document

 Maupassant, écrivain réaliste, dépeint dans ses romans la vie des hommes de son époque. Dans Une Vie, il présente la triste existence de Jeanne, déçue par les réalités d'une vie qui ne répond pas à ses rêves de jeune fille. A la fin de ce roman, la servante Rosalie affirme que « la vie (...) ça n'est jamais si bon ou si mauvais qu'on croit «. Face à cette déclaration, on peut se demander si l'intention d'un romancier consiste à refléter les réalités de la vie aussi dure soit-elle ou bien si, au contraire, l'écriture d'un roman permet de s'évader hors de la réalité. Nous tenterons de répondre à cette question en nous intéressant tout d'abord aux romans qui ouvrent les yeux du lecteur sur la vie. Puis nous verrons que le roman permet bien souvent d'échapper à la réalité.

 

  • 1ère partie : La fonction didactique du roman : « ouvrir les yeux du lecteur sur la vie «

 

1°   La banalité de la vie comme source d'inspiration romanesque :

 

2° Quel est l'intérêt de cette banalité ? Le roman permet de mieux comprendre notre vie et celle des autres.

 

3° Comment le roman peut-il ouvrir les yeux du lecteur ?

 

  • 2ème partie :  Le roman permet d'échapper à la réalité

 

1° Grâce à des héros exceptionnels.

 

2° Des aventures hors du réel.  

3° Le roman permet de se consoler de la vraie vie.

« Aujourd’hui, les romans que l’on pourrait qualifier « de l’imaginaire », ou encore « de l’évasion » sont de plus en plus présents dans nosbibliothèques .Des romans qui racontent des histoires inventées, qui n’ont rien à voir avec des problèmes d’aujourd’hui, ou encore avecnotre société, qui ne sont là rien que pour nous distraire .De plus en plus de gens lisent ce genre de romans, presque tous .Quellecteur, aujourd’hui, peut affirmer n’avoir jamais lu un roman qui ne soit pas là pour lui ouvrir les yeux sur la vie, mais plutôt pour lefaire rêver .Ce qui peut nous amener à une question , un roman doit-il nous permettre d’ouvrir les yeux sur la vie, de mieux lacomprendre, ou plutôt au contraire faire en sorte de nous faire échapper au quotidien .Nous étudieront cette question en deux parties.La première partie tentera de nous démontrer pourquoi un roman doit-il nous faire échapper à la réalité .Puis dans un second temps,la deuxième partie essayera de nous prouver qu’il est primordial pour un roman de toutd’abord nous faire ouvrir les yeux sur la vie. Premièrement un roman qui nous immerge, par exemple, dans un monde merveilleux, où il se passe des choses magiques, est souventplus attrayant qu’un roman qui reflète un phénomène de société plus concret et beaucoup moins merveilleux .Les romans ne doiventpas être fait pour nous ennuyer, mais plutôt pour nous faire rêver .Un romand qui raconte la vie d’une personne en difficulté face à lasociété peut être intéressant, mais ne nous fait pas du bien, ne nous rend pas heureux en nous faisant rêver .Prenons l’exemple d’unroman récemment adapté au cinéma sous le nom de Precious, Push de Sapphire et Pierre Carasso .Il raconte l’histoire d’uneadolescente noire de seize ans, Precious Jones, qui est obèse, qui a été violé par son père et qui est déjà enceinte de son deuxièmeenfant .Elle vit à Harlem, à New York .Un roman comme celui-ci est sûrement très intéressant , car il illustre sûrement très bien lesproblèmes de cette adolescente, qui reflètent un peu notre société, mais ne peut que nous rendre triste ou mécontent, contrairement àdes romans comme Harry Potter à l’école des sorciers et ses suites qui nous «font plus de bien», et nous font justement sortir de cemonde dans lequel on vit et que l’on peut redouter à cause des problèmes que l’on y rencontre .Ces romans nous en font sortir et nousapporte un peu de plaisir pour ceux qui en ont besoin .Ensuite, ce qui est plus intéressant dans un roman qui est la pour nous faire échapper au quotidien, ce sont ses personnages .Ils sonttoujours souvent assez héroïque, et tout ce qui va avec .Et on peut aussi souvent facilement s’identifier à eux .C’est une autre part dece que peut nous procurer un roman de ce genre .Un personnage typique, comme nous, mais sans rien de spécial, pourra nouspermettre de s’identifier à lui, mais ne nous fera pas rêver .Si on s’identifie à un personnage irréel ,mais qui a quelque chose en plus,tout de suite le roman devient plus attirant .En le lisant, on se dit des choses comme « Ah si j’étais lui », ou de ce genre la .Surtoutdans les histoires d’adolescent ordinaire, et qui tout d’un coup se transforme en magicien ,comme dans Harry Potter à l’école dessorciers, ou en dompteur de dragons, comme dans Eragon (malgré que le héros soit un peu plus vieux) .Dans Eragon, le héros est audébut du roman n’est qu’un simple fermier .Mais un jour il trouve un œuf de dragon et deviens un dompteur de dragons .Bien sur c’estun univers fantastique, qui n’existe pas, mais si on s’identifie au personnage de départ, un jeune homme d’environ dix-sept ans, qui vitdans une genre de ferme du moyen-âge, sans aucun élément fantastique, on peut aussi facilement s’identifier en celui qu’il va devenir. Mais si les romans ne faisaient que nous faire rêver, alors on n’aurait beaucoup moins de connaissance sur notre société .Le monden’aura aucune pitié pour nous si nous n’en savons rien .Rêver c’est bien, mais il faut aussi savoir apprendre, pour au moins savoir unminimum ce qui peut nous arriver à tout moment, ce qu’il ce passe en ce moment dans le monde .On peut se dire qu’en regardant lesinformations télévisées, on n’a plus rien à savoir, sauf que les informations télévisées nous font une liste de problèmes, mais ne nousdisent pas forcement comment les évite ou les résoudre .Les romans qui sont sensé nous ouvrir les yeux sur la vie ne font pasforcement ça non plus, mais nous explique mieux les choses, et les voient de différents point de vue, selon l’auteur du roman . Tout d’abord, les romans comme ceux-là, qui sont fait pour nous ouvrir les yeux sur la vie, peuvent beaucoup nous servir dans notrevie, en tout cas beaucoup plus que ceux qui sont plutôt là pour nous faire rêver .Dans ces romans, on apprend des choses, soit sur dessujets que l’on connaissait déjà, soit sur des sujet qui nous étaient totalement inconnue .Ils nous font vivre les histoires de personnagesinventés, et qui sont face à la société .Souvent à la notre ,mais parfois à celle du passé, en évoquant la source de certains problèmesd’aujourd’hui, ou en montrant des problèmes de cette époque .Ces romans nous apprennent des choses .Cela peut être un problèmeméconnue de notre société, ou encore les risques de certaines choses .Un roman qui nous parle d’un monde imaginaire, ou un hérosévolue au fil de ses aventures, comme A la croisée des mondes :La Boussole d’or, où une fille d’environ 11 ans qui vit dans un mondefantastique, ne nous serviront à rien dans la vie .C ontrairement à un roman comme Le dernier pour la route, de Hervé Chabalier quiest sûrement beaucoup plus instructif, et qui nous permet de comprendre un peu ce que peut ressentir un alcoolique, ou encore denous montrer ce qui peut lui arriver .Dans ce roman on nous présente la période ou le héros est en cure de désintoxication Et à unmoment, un personnage qui était devenu son ami meurt, à cause de l’alcool .Selon la description, il meurt assez violement et trèspéniblement .Ca peut largement passer l’envie de devenir alcoolique, et de commencer à boire .Puis ensuite, le phénomène que nous montre le roman, pourrait être montré et vue sous de multiples formes .Surtout suivant l’auteurdu roman .Si deux auteurs font un roman chacun sur le même sujet, ces deux romans pourraient être totalement différent .Car ils n’ontpas forcement la même vision ou la même perception de la chose .Donc dans chaque cas, on peut se servir de la vision de l’auteur dela société comme une interrogation .Pourquoi la voit-il comme ça ? Quel message sur notre société veut-il nous faire passer par sonroman ? Les romans sont un moyen pour certaines personnes de faire passer leurs idées .Il est intéressant de voir ce qu’ils pensent.Par exemple, un roman très récent mais très peu connu, Sur sa trace, de Bruno Riondet .Il raconte l’histoire d’un journaliste nomméJulien, qui est envoyé pour aller voir une nouvel sorte d’animaux de compagnies, les NAC .Il sont en fait muni d’une puce a l’intérieurde la peau pour pouvoir les retrouver si ils fuient .L’auteur essaye ici de faire passer un message sur les nanotechnologies : Est-ce quenous voulons vivre dans une société où tout serait tracé, fléché .Est-ce que nous voulons vivre dans une société où l’on peut tout savoirtout sur tout le monde grâce à une puce intégré dans leurs corps ?Un roman peut donc être aussi fait pour ça, et surtout fait pour ça.Pour permettre à l’auteur de nous dire quelque chose .Qu’il puisse nous dire : « attention à ça », ou « regarder ça ! ». Un roman peut donc nous servir dans les deux cas .Nous aider à oublier nos problèmes, ou à croire que l’on peut devenir une personneformidable .Ou alors nous aider dans la vie, nous apprendre des choses, et nous permettre de se méfier de certaines choses .Enrésumé, un roman peut soit nous faire du bien mais artificiellement, soit nous aider à « survivre » dans notre monde .Mais on peut sedire que cela dépend du besoin du lecteur .Cela dépend du type de lecteur .Une personne dont la vie se passe très bien mais qui n’estpas forcement très heureux pour autant va plutôt aller vers un roman qui va le faire rêver .Alors qu’une personne qui est en difficultéira plutôt chercher un roman qui parle un peu de ses difficultés .Mais on peut encore se dire que cette dernière personne préférera sefaire rêver que chercher une solution à ses problèmes .Donc je pense qu’on peut dire que les différents types de romans sont fait pourles différents types de personnes .Et que tous les romans ne doivent pas avoir la même intention, mais puissent en avoir plusieursdifférentes, pour s’adapter aux différents lecteur . »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles