Devoir de Philosophie

Peut-on à la fois vivre un événement historique et l'expliquer ?

Publié le 11/10/2011

Extrait du document

• L'analyse du présent semble donc condenser en elle les difficultés de la science historique, puisque les obstacles épistémologiques qu'elle rencontre sont de deux ordres principaux :

- l'obstacle empiriste (le vécu de l'événement comme approche subjective, partielle, et mutilée d'une situation d'ensemble);

- l'obstacle idéologique (l'intérêt qu'une idéologie dominante peut avoir à masquer, à travestir, ou à transformer un événement).

« tibles d'un transfert jugé inopportun ou dangereux pour les puis­ sances établies.

• L'analyse du présent semble donc condenser en elle les diffi­ cultés de la science historique, puisque les obstacles épistémolo­ giques qu'elle rencontre sont de deux ordres principaux : - l'obstacle empiriste (le vécu de l'événement comme approche subjective, partielle, et mutilée d'une situation d'en­ semble); - l'obstacle idéologique (l'intérêt qu'une idéologie dominante peut avoir à masquer, à travestir, ou à transformer un événe­ ment).

• Beaucoup de penseurs encore nient la scientificité de l'histoire en invoquant d'ailleurs des prétextes divers, et notamment les différences de perception ou d'interprétation d'un même événe­ ment par des individus qui le vivent.

Mais peut-on réduire l'his­ toire à un témoignage? A un roman vrai? Faire l'histoire, est-ce raconter des histoires? La réflexion sur la question proposée devra statuer sur ces questions.

PLAN DÉTAILLÉ .

• Introduction (rédaction démontée).

- Conception de l'histoire chez les Grecs : enquête, mémoire collective de tout ce qui est vécu .

Sorte de récollection des évé­ nements (L'historia grecque: enquête, récit descriptif.

Cf.

Héro­ dote) .

- Mais décrire n'est pas expliquer.

- N'existe-t-il pas un empirisme de la description comme il existe une illusion première du vécu? - Celui qui vit est-il le mieux placé pour expliquer ce qu'il vit? N'y a-t-il pas illusion de perspective? - Il semble légitime de se poser la question : « Peut-on à la fois vivre un événement historique et l'expli­ quer?» • Première partie (analyse des principaux aspects du sujet et de ses implications).

- cc Vivre 11: terme que l'on peut saisir dans un sens plus ou moins actif.

Participer de l'intérieur à un événement, ou en être le témoin passif (pratique du militant ou observation extérieure).

- cc Un événement historique 11.

Événement se distingue de fait.

L'événement est singulier, il a des résonances affectives uniques.

Présupposé : peut-on vivre seulement lin événement ou. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles