Devoir de Philosophie

Seul le présent existe-t-il ?

Publié le 08/02/2016

Extrait du document

La réalité de l'objet ne s'étalerait pas devant moi avec toutes ses parties et tous ces changements sans l'unité de ma conscience qui ne pose pas un présent étroit. Le réel c’est mon champ perceptif qui «traîne après lui son horizon de rétentions et mord par ses protensions sur l’avenir» (Merleau-Ponty). Mon présent c'est bien, si l'on veut, cet instant, mais c'est aussi ce jour, cette année, ma vie entière. Il est vrai qu'il n'y a de réel que le présent dans la me-

sure où seule la présence du réel atteste pour moi son existence. Mais quand je regarde la rivière qui s'écoule (vieille image du temps qui passe) je remarque que ce qui est passé ou futur pour moi est présent dans le monde. L’eau qui est passée il y a un instant est présente un peu plus loin en aval, celle qui passera tout à l'heure est déjà présente un peu plus loin en amont. Il n'y a que le présent qui est réel parce que le réel fait toujours acte de présence.

« La réalit é existe dans la durée Il n'y a pas de réalité qui puisse se passer de la durée.

Le présent ne serait rien s'il ne durait pas.

Le réel ne peut pas être limité à un présent ponctuel qui n'a pas plus d'existence que le passé ou l'aveni r.

Le présent n'a pas d'épaisseur T out~ fraction de de­ venu comporte un commencement qui est déjà passé et un abou­ tissement qui n'est pas encore advenu .

Quant « Le présent , s'il était tou ­ j ours présent , s 'il n'alla it pa s rejoindre le passé , ne serait pas du temps , il se­ rait l 'éternité .» Saint Augus tin au présent , il est le pas ­ sage même du , le moment présen t dis­ paraît à chaque ins ­ tant et devient passé.

Et, à moins de le nier, le présent ne peut pas être pensé comme une simple limite sans durée.

Le présent révèle donc la nature paradoxale du temps qui est d'être à condition de n 'ê tre pas , parce que dans le temps tout devient.

Le présent réel, c'est m.a présence E ~ celle-ci retient t~u­ JOurs une certaine quantité de passé, comme elle anticipe aussi une certaine quantité d'ave nir.

Mon acte de conscience se déploie à la fois sur le passé , le présent et l'avenir qui existent réellement pour autant que je m'étends vers eux ; car ma pré­ sence, c'est un avenir qui va au passé en pas­ sant par le présent .

C'est ma conscience qui déploie et constitue le temps.

Une portion de temps ne sombre pas dans le néarlt dès que passée et, sans mé­ moire , il ne pourrait pas y avoir d'existence reconnue, donc de réel.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles