Devoir de Philosophie

Sommes-nous toujours prisonniers du regard des autres ?

Extrait du document

xxx ?

L’image que réfléchit un miroir est une image à apprivoiser. Nous gardons un parfait contrôle sur elle : il suffit de se recoiffer, de redresser les épaules ou bien même de rectifier son noeud de cravate. La privation du miroir crée le désarroi : en effet, il ne reste plus que le jugement des autres, mais plus aucune possibilité de contrôle. On est souvent victime de la perte de maîtrise de sa propre image. C’est pourquoi l’autre devient un support nécessaire pour garder une sorte d’illusion sur soi. Dans nos société de l'apparence, nous accordons une place prépondérante à l'image que nous renvoyons aux autres. Mais sommes-nous toujours prisonniers du regard des autres ?

Liens utiles