Devoir de Philosophie

Sujet : En quoi l’évocation d’un monde très éloigné du sien permetelle de faire réfléchir le lecteur sur la réalité qui l’entoure ?

Publié le 06/11/2017

Extrait du document

Dissertation Sujet : En quoi l’évocation d’un monde très éloigné du sien permetelle de faire réfléchir le lecteur sur la réalité qui l’entoure ? Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les textes du corpus, les œuvres que vous avez étudiées en classe et celles que vous avez lues. Pistes d’introduction : -Le roman qui suscite beaucoup l’imagination est souvent limité à cette seule fon...

« C. Créer un contraste social : Faire réfléchir sur nos habitudes sociales en nous en montrant d’autres différentes La confrontation avec des cultures très différentes des nôtres permet implicitement ou explicitement de remettr e en cause nos habitudes. Ex : Le supplément au voyage de Bougainville de Diderot qui raconte la rencontre de Bougainville avec les sauvages d’Amérique. II. Un monde très éloigné peut inspirer le lecteur A. Inspiration par l’utopie : Donner envie au lecteur d’aller vers un monde meilleur L’utopie présente un monde idéal, utilisant des idées dont le lecteur peut s’inspirer pour reconsidérer son attitude et ses choix. Ex : Utopie de Thomas More, qui propose u n monde ayant trouvé les solutions pour vivre en harm onie. B. Inspiration par la contre -utopie : Avertir le lecteur des dangers de certains comportements pour l’avenir La contre -utopie ou dystopie utilise la méthode inverse pour produire le même effet : en présentant un monde souffrant de maux horribles, il i nvite le lecteur à éviter les écueils qui a amené ce monde à sa perte. Ex : Le contrôle imposé par les régimes autoritaires dans 1984 de Georges Orwell. C. Inspiration par l’imagination : Plaire au lecteur pour mieux l’instruire Faire appel à l’imagination naturelle du lecteur tient de la méthode du « placere et docere » chère au x écrivains classiques du XVIIe siècle tels que Molière ou La Fontaine . Le fait d’imaginer un monde qui fait rêver permet à la fois au lecteur d’apprécier sa l ecture tout en changeant son regard sur le monde. On ajoutera qu’il évoluera d’autant plus qu’il y prendra plaisir. III. Un monde très éloigné offre une plus grande liberté à l’écrivain A. Une plus grande liberté de publication : Eviter la censure par la critique indirecte Un monde imaginaire permet une critique indirecte, par l’emploi de l’ironie ou de références implicites. Ex : Candide de Voltaire, conte philosophique qui dénonce entre autres les abus du pouvoir monarchique et de l’Eglise. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles