Devoir de Philosophie

SEQUENCE « Le roman ou la fiction racontée. »

Extrait du document

 Le roman est un genre narratif apparu au XII°. L’enjeu du roman (le but) est de raconter une histoire. Narratif//Narrer = = relater une histoire., raconter une histoire, c’est-à-dire en dérouler les évènements vécus par des personnages imaginaires placés dans un cadre spatio-temporel précis. Ces événements constituent l’intrigue du roman. Le récit est raconté par un narrateur, être virtuel à qui l’auteur confie la tâche de raconter l’histoire. Le narrateur joue le rôle d’intermédiaire entre l’auteur, qui appartient au monde réel, et le monde de l’imaginaire. La fonction du narrateur est de raconter l’histoire. La première tâche de l’écrivain est donc de s’interroger sur le narrateur qu’il va créer et à qui il va confier ce rôle de conteur.  Le roman est un récit fictif en prose qui se distingue de la nouvelle par sa longueur. Fictif= imaginaire. Ce qui est raconté n’est donc pas réel, le roman est le fruit de l’invention, de l’imagination. La prose est une écriture qui s’oppose à l’écriture versifiée de la poésie.  Le genre du roman naît au XIIème siècle, au Moyen Âge. Les premiers romans sont des romans de chevalerie qui succèdent à la « chanson de geste » (poèmes épiques qui racontent les aventures idéalisées de ses héros, des chevaliers le plus souvent partis à la guerre ou en croisades). Il présente des héros vaillants dont les prouesses ne sont récompensées ni par l’argent ni par le pouvoir mais par l’amour d’une dame. (Les premiers romans chevaliers : Tristan et Iseult, Le chevalier à la charrette). 

« un individu. Ainsi le vaste projet Les Rougon-Macquart qui comporte vingt volumes (écrits entre 1868 et 1893) est une « histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire », c'est-à-dire que le lecteur suit l’évolution de plusieurs générations d’une même famille (imaginaire)ce qui permet d’évaluer entre autres l’impact de l’hérédité chez les personnages. Le XIX°s voit aussi la naissance de deux genres romanesques populaires : le roman policier avec E.A. Poe et le roman de science-fiction avec J. Verne et H.G.Wells.  Au XX°s , les deux guerres mondiales entraînent un bouleversement du roman. Le roman devient une œuvre dominée par l’angoisse et l’interrogation. Dans les années 1930, le roman se présente sous la forme d’un récit à la première personne, voire d’un journal. Les thèmes dominants sont la solitude, l’angoisse, la difficulté à communiquer et à trouver un sens à l’existence. Parmi les auteurs, on compte A. Camus ( L’Etranger , en 1942). Naissent aussi les romans de la contre-utopie (ou dystopie): La contre-utopie est un récit de fiction qui met en scène une société imaginaire qui empêche les individus d’atteindre le bonheur ; l’auteur cherche à mettre en garde le lecteur contre l’avènement d’une telle société (critique du totalitarisme) : Le Meilleur des monde s de Huxley en 1932, 1984 de G. Orwell en 1948. Répondez aux questions suivantes : 1. Qu’est-ce qu’une intrigue ? 2. Comment appelle-t-on l’ensemble des évènements qui constituent une histoire ? 3. Qu’est-ce qu’un narrateur ? 4. A quelle époque naît le roman ? 5. A quoi les premiers romans succèdent-ils ? 6. Comment le roman évolue-t-il au fil des siècles ? 7. Qu’est-ce qu’un roman réaliste ? »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles