Devoir de Philosophie

Délos.

Extrait du document

Délos. Délos, île de la Grèce, dans le sud de la mer Égée. Délos est la plus petite île des Cyclades ; elle se trouve au nord de Naxos et de Paros, près de Mykonos. Elle est maintenant pratiquement inhabitée. Le sommet de l'île, le mont Cynthe (112 m), porte les traces d'un habitat du IIIe millénaire. L'habitat mycénien, dans la seconde moitié du IIe millénaire, s'étend près de la mer sur le site de l'actuel sanctuaire. L'essor de Délos, à la fin du VIIIe siècle av. J.-C., coïncide avec l'introduction du culte d'Apollon par les navigateurs ioniens qui avaient colonisé l'île deux siècles auparavant. Les fêtes déliennes rassemblent les Ioniens pour célébrer chaque année la naissance d'Apollon et d'Artémis, enfants de Léto. Selon la légende, Léto, poursuivie par la colère d'Héra, avait trouvé refuge à Délos pour donner le jour aux deux enfants qu'elle avait eus de Zeus. Athènes s'impose sur l'île au VIe siècle av. J.-C., sous le règne de Pisistrate qui ordonne la première purification de l'île en interdisant d'enterrer les morts dans le périmètre du sanctuaire. Affirmant sa domination sur l'île au Ve siècle, Athènes en fait la capitale de la ligue de Délos. En 454 av. J.-C., elle récupère le trésor de la ligue conservé jusqu'alors à Délos, administre le sanctuaire et consolide ainsi son empire maritime en mer Égée. Athènes fait procéder en 426 av. J.-C. à la purification complète de l'île où il est désormais interdit de naître et de se faire enterrer. Délos recouvre son indépendance de 315 à 166 av. J.-C. Son sanctuaire redevient le centre religieux d'une confédération des insulaires qui prospère sous la protection des Ptolémées. L'île devient un grand centre commercial en Méditerranée (blé, esclaves) et bénéficie d'une Constitution démocratique. En 166 av. J.-C., le Sénat de Rome, pour détrôner Rhodes sous la pression des négociants italiens établis à Délos, y crée un port franc dont la gestion est confiée à Athènes. Dès lors, Délos perd son indépendance mais son port connaît un véritable essor. Si le sanctuaire continue à attirer les fidèles, c'est surtout le commerce qui assure la prospérité de l'île devenue à cette époque un énorme entrepôt cosmopolite entre l'Orient, la Grèce et l'Italie. Les fouilles entreprises sur l'île à partir de 1873 par l'École française d'Athènes ont permis de dégager de nombreux monuments édifiés pendant cette période ainsi que les vestiges de la ville hellénistique. Le déclin de Délos commence en 88 av. J.-C. lorsqu'elle est pillée par les troupes de Mithridate, roi du Pont. Reconquise par Sylla en 87 av. J.-C., l'île est restituée aux Athéniens et se relève de ses ruines avant d'être de nouveau la proie des pirates. Ces derniers pillent ses entrepôts et réduisent en esclavage la population en 69 av. J.-C. L'expansion des ports d'Italie et la reconstruction de Corinthe achèvent sa ruine. Sous l'Empire, son port s'ensable et est complètement abandonné. La cité redevient une petite agglomération tournée vers la célébration d'un culte en déclin. Au regroupe quelques îles des Cyclades jusqu'au Superficie : 5 km2. VIIIe siècle. IVe siècle apr. J.-C., en raison de son prestigieux passé, elle est promue au rang d'évêché, et

Liens utiles