Devoir de Philosophie

Délos.

Extrait du document

Délos. en grec Dêlos ou Dhílos. îlot grec de l'archipel des Cyclades, dans la mer Égée. Sans atout particulier, il dut son essor au caractère sacré attaché à son sol depuis la plus haute Antiquité. Point de rencontre religieux centré autour du culte d'Apollon Délien, Délos devint en outre un carrefour du commerce international. Des origines à la mainmise d'Athènes. Peuplée dès le IIIe millénaire, Délos passa sous influence crétoise, puis mycénienne. À partir du IXe siècle avant J.-C., les Grecs de langue ionienne s'y rassemblèrent chaque année pour y célébrer les dêlia, fêtes en l'honneur d'Apollon. Ces rencontres constituaient également l'occasion d'échanges commerciaux entre Grecs. Au VIe siècle avant J.-C., alors que culminait la renommée religieuse de l'île, Athènes et Samos rivalisèrent pour la placer sous leur tutelle : sur l'ordre du tyran d'Athènes Pisistrate, l'île fut purifiée par le retrait de toutes les tombes visibles depuis le sanctuaire d'Apollon ; le tyran de Samos voua l'île voisine de Rhénée à Apollon et la relia à Délos par une chaîne. Devenue toute-puissante à l'issue des guerres médiques, Athènes constitua vers 477 avant J.-C. la ligue dite de Délos, dans laquelle se rangèrent la plupart des cités grecques. Délos devint le siège de la confédération et abrita le trésor de la ligue. Imposant un joug de plus en plus pesant, Athènes s'empara de ce trésor en 454 et procéda en 426 à une seconde purification de l'île. Il fut dès lors interdit d'y naître et d'y mourir. Délos recouvra son indépendance en 315 avant J.-C. L'essor commercial de l'époque hellénistique. À partir de la fin du IVe siècle avant J.-C., Délos retrouva son ancienne position de carrefour commercial et devint une importante place bancaire, lieu de rencontre entre commerçants étrangers de toutes origines : Italiens, Phéniciens, Égyptiens, Juifs. Rome s'en empara en 166 avant J.-C., mais la rendit à Athènes en exigeant que l'île fût déclarée port franc ; cette mesure accrut encore l'afflux des commerçants. La prospérité de Délos s'effondra brusquement quand, en 88 avant J.-C., elle fut ravagée par Mithridate, puis par les pirates à partir de 69 avant J.-C. Délos constitue l'un des plus anciens centres de recherche archéologique de l'École française d'Athènes. Les fouilles, qui débutèrent en 1872, permirent la mise au jour de nombreux édifices religieux, parmi lesquels trois temples d'Apollon (construits aux VI e e t Ve siècles avant J.-C.), la terrasse des Lions (VII e siècle avant J.-C.), le temple de Léto (VIe siècle avant J.-C.). Ont aussi été exhumés plusieurs habitations, des magasins, et un théâtre d'époque hellénistique. Complétez votre recherche en consultant : Les corrélats amphictyonie Apollon Athènes Confédérations athéniennes Cyclades Grèce - Histoire - Les guerres médiques et l'hégémonie athénienne Grèce - Religion - La religion de la Grèce ancienne Ioniens Léto médiques (guerres) Périclès Pisistrate Potidée Les livres Délos, page 1416, volume 3

Liens utiles