Devoir de Philosophie

La peine de mort

Extrait du document

  Après notre cours de français sur la peine de mort, j’ai longuement débattu avec une de mes camarades : « Que penses-tu de la peine de mort ? lui ai-je demandé. - Je pense que c’est une bonne correction pour les coupables, me répliqua-t-elle. - Moi, je trouve que c’est plutôt grave. On peut punir sans pour autant tuer. D’ailleurs, tuer quelqu’un qui a tué ne montre pas vraiment l’exemple! Ce n'est pas en tuant un criminel que tu lui apprends, ainsi qu'à d'autres, que tuer est un acte immoral. De plus, des condamnés ont été exécutés à la peine de mort alors qu’ils étaient innocents !! Tout individu a le droit de vivre ; Je pense que pour éviter de commettre un acte contraire à la justice, un certain nombre de choses devraient être revues : par exemple certains films à la télévision et jeux vidéo n’encouragent-ils pas à la violence ? - Oui mais chacun est responsable de ses actes. Il faut d’abord réfléchir à ce que l’on fait avant de commettre l’irréparable ! - Des moyens peuvent être utilisés pour faire réfléchir ; ce peut-être des interventions par des personnes qualifiées dans les classes, ou encore des exposés faits par les élèves sur le sujet... Je pense que les parents ont eux aussi un grand rôle à jouer dans l’éducation de leurs enfants. - Et les violeurs, ils brisent la vie de leurs victimes. Dans la majorité des cas, ils récidivent. Je crois que ces personnes-là devraient payer cher leurs actes ignobles. - C’est vrai, approuvais-je, tu as raison, mais j’ai appris il y a quelque temps qu’une loi a été votée aux USA : Dans certains États d’Amérique, les violeurs sont castrés chimiquement. De toute façon, tuer un violeur ne répara jamais ses actes envers la victime. La castration chimique non plus, mais, sans pour autant que la justice commette elle-même l’irréparable, une solution peut-être trouvée pour empêcher les récidives. Aujourd’hui, l’industrie du sexe permet de faire de gros profits et un grand nombre de personnes se trouve pris dans l’engrenage d’un système décadent. »                          

« - Oui mais chacun est responsable de ses actes. Il faut d'abord réfléchir à ce que l'on fait avant de commettre l'irréparable ! - Des moyens peuvent être utilisés pour faire réfléchir ; ce peut-être des interventions par des personnes qualifiées dans les classes, ou encore des exposés faits par les élèves sur le sujet... Je pense que les parents ont eux aussi un grand rôle à jouer dans l'éducation de leurs enfants. - Et les violeurs, ils brisent la vie de leurs victimes. Dans la majorité des cas, ils récidivent. Je crois que ces personnes-là devraient payer cher leurs actes ignobles. - C'est vrai, approuvais-je, tu as raison, mais j'ai appris il y a quelque temps qu'une loi a été votée aux USA : Dans certains États d'Amérique, les violeurs sont castrés chimiquement. De toute façon, tuer un violeur ne répara jamais ses actes envers la victime. La castration chimique non plus, mais, sans pour autant que la justice commette elle-même l'irréparable, une solution peut-être trouvée pour empêcher les récidives. Aujourd'hui, l'industrie du sexe permet de faire de gros profits et un grand nombre de personnes se trouve pris dans l'engrenage d'un système décadent. »   »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles