Devoir de Philosophie

Les sciences humaines épuisent-elles la connaissance de l'homme ?

Extrait du document

• Que désigne le terme « homme »? — Chaque « homme » en son individualité ? — L' « homme » comme sujet ? (dans une problématique opposant le « sujet à l'objet »). — L' « homme » comme projet ? • Que désigne l'adjectif « humain » dans « sciences humaines » ? — Les sciences « humaines » n'apparaissent-elles pas comme s'occupant de ce qui est «cultuel» en l'homme ? Ne détermineraient-elles pas leurs champs d'investigation par rapport à des productions qui semblent uniques en leur genre (langage, société, connaissance etc.)? — La constitution de « véritables sciences humaines » n'aurait-elle pas eu comme condition des déplacements conceptuels affectant ce qui est effectivement l'objet de la recherche ? (Quel est l'objet, en réalité, par exemple, de la linguistique, de la psychanalyse, de l'économie politique de Marx, de l'ethnologie de Lévi-Strauss, etc. ?) Autrement dit, les « sciences » dites « humaines » ont-elles « l'homme » pour objet ou la langue, l'inconscient, le mode de production, la parenté, etc.? • La notion d' « homme » peut-elle être un concept scientifique ou ne renverrait-elle pas nécessairement à un champ idéologique particulier émergeant à un certain moment ? • La question « Qu'est-ce que l'homme ? » peut-elle être autre chose qu'une question « anthropologique », « philosophique », « idéologique »? (Voir Pour Marx d'Althusser ( Maspero), Marxisme et théorie de la personnalité de Lucien Sève (Éditions Sociales) notamment la première partie.)

Liens utiles