Devoir de Philosophie

Récit

Extrait du document

Récit et discours peuvent évidemment coexister, mais l'un entre alors au service de l'autre. Au cours d'un discours, le récit saura être un exemple illustratif. Ainsi, on rapportera une anecdote, une "histoire" destinée à illustrer les idées énoncées par le discours. Le récit, parce qu'il s'adresse à l'imagination, permet de rendre concret un discours abstrait. Dans le récit, le romancier est parfois conduit à suspendre le fil narratif pour apporter au lecteur des précisions historiques ou géographiques (comme Victor Hugo dans les premiers chapitres des Travailleurs de la mer consacrés aux îles anglo-normandes), pour commenter l'action ou formuler des réflexions d'ordre moral ou philosophique (c'est le cas, fréquemment, de Balzac). Cette irruption du discours dans le récit est ressentie comme une digression. L'auteur émerge en quelque sorte du récit où il demeurait enfoui: on dit qu'il quitte le niveau infra-diégétique (diegesis, "récit") pour le niveau extra-diégétique.

Liens utiles