Devoir de Philosophie

A l'aide de vos connaissances et des documents présentés en annexe, vous analyserez le rôle que le dollar a joué depuis 1945 dans le système monétaire international et dans les relations économiques entre les États-Unis et les autres pays du monde.

Voir sur l'admin

Extrait du document

• Le Fonds monétaire international (F.M.I.) alimenté par des versements des pays membres, assure le bon fonctionnement du système en accordant des facilités de crédit aux pays en difficultés temporaires. En théorie, un déséquilibre durable des paiements doit être résolu automatiquement par le jeu de la mécanique propre à l'étalon-or : une sortie de monnaie diminue la circulation monétaire interne et a donc un effet déflationniste propre à rétablir l'équilibre extérieur, sans qu'il soit nécessaire de toucher à la parité de la monnaie. En pratique, les objectifs de croissance interne propres aux différents gouvernements les dissuaderont de respecter cette règle. Une création monétaire intense accompagnera des situations de paiement déficitaires. Dans ces conditions, le recours à des changements de parité (dévaluation) s'imposera comme seule solution.
  

« B. Quinze années de pénurie de dollars (1945-1960) • A la sortie de la seconde guerre mondiale, l'Europe est à reconstruire. Détenir des dollars, c'est disposer d'unpouvoir d'achat sur l'économie américaine qui a connu une forte expansion durant les hostilités, c'est pouvoiracheter les biens d'équipement et les matières premières qui font cruellement défaut. Mais pour obtenir ces dollarstant nécessaires, il faudrait parvenir à exporter aux Etats-Unis. Or, ceux-ci produisent tout et l'Europe ne produitrien. Dans ces conditions, une forte pénurie de dollars s'installe. • Le Plan Marshall va fournir, sous forme de prêts et de dons, à partir de 1950, les ressources permettant à l'Europed'acheter des produits américains. Il n'y a pas de sortie de dollars des États-Unis, puisque les fonds ainsi fournis àl'Europe retournent aussitôt aux États-Unis sous forme d'achat de biens d'équipement et de biens de consommationdurables. Les investissements américains sont accueillis à bras ouverts : ils contribuent à la reconstructionéconomique de l'Europe, et se traduisent par des apports de dollars supplémentaires. L'excédent commercial desÉtats-Unis est tel que les sorties de capitaux n'entraînent pratiquement pas de déficits des paiements. • Il n'y a pas à cette époque de véritable S.M.I. Les monnaies européennes sont inconvertibles (à l'exception dufranc suisse), les réserves des banques centrales européennes des plus réduites et certains États sontrégulièrement au bord de la cessation de paiements. Cette situation va changer avec le redressement de l'Europe etdu Japon, à la fin des années cinquante, quand les monnaies européennes et le yen vont devenir convertibles : lesbalances commerciales sont devenues équilibrées, la soif de dollars est devenue moins intense, la dominationaméricaine n'est plus aussi totale. Mais c'est alors que le système semble pouvoir enfin fonctionner normalement queles premiers tiraillements vont se faire sentir. C. De la pénurie à la surabondance • Le retour à la convertibilité des monnaies européennes accompagne la création de la C.E.E. Celle-ci va se traduirepar un développement considérable des investissements américains en Europe, attirés par un marché en pleinecroissance, des perspectives de profit plus élevées qu'aux États-Unis et la crainte de voir s'élever des barrièresdouanières aux frontières du Marché commun. Le développement de ces investissements, à un moment où lesexcédents commerciaux américains tendent à se réduire, va se traduire par des déficits répétés des paiements desÉtats-Unis. Conséquence : d'importants avoirs en dollars vont s'entasser dans les caisses des banques centraleseuropéennes. Le dollar, de rare qu'il était, devient surabondant (doc. 1, 2 et 5). • Dès lors, l'Europe et le Japon, vont prendre conscience des contradictions du système mis en place à BrettonWoods. La monnaie internationale est en même temps monnaie nationale. La fourniture du monde entier en moyensde paiement internationaux dépend de la politique monétaire d'un État : les États-Unis. Le développement deséchanges internationaux, qui requiert un niveau suffisant de liquidités internationales, suppose donc un déficitpermanent de la balance des paiements américaine. • Condition du bon fonctionnement du système, ce déficit nécessaire est facteur de crise dès lors qu'il devient tropimportant : les États-Unis n'ont pas à se soumettre à la même discipline que les autres États, puisqu'ils peuventrégler leurs déficits extérieurs (commerciaux ou des paiements) à l'aide de leur propre monnaie. • Ainsi, la politique monétaire laxiste menée au cours des années soixante va permettre aux banques américaines dedistribuer un crédit abondant aux firmes multinationales, crédit mis à profit pour s'implanter massivement en Europe.Elle contribuera ainsi au développement de l'inflation mondiale, cet afflux de dollars accroissant les moyens depaiement disponibles en Europe. • Les déficits des paiements américains vont se trouver aggravés, à partir de 1965, par les dépenses liées à. laguerre du Viêt-nam, qui seront essentiellement financées par la création monétaire. Deuxième partie : un rôle contesté à la faveur du déclin relatif des États-Unis Après avoir montré comment la contestation croissante du rôle du dollar a abouti à l'effondrement du systèmeadopté à Bretton Woods, nous tenterons d'analyser l'évolution actuelle du système monétaire international :l'affaiblissement des États-Unis ne s'est pas traduit par une diminution de la place du dollar dans les relationséconomiques internationales. A. De la contestation du dollar aux changes flottants • L'accumulation des avoirs en dollars à l'étranger à partir des années soixante devient rapidement sans rapportavec les stocks d'or des États-Unis, toujours officiellement évalués sur une base de 35 dollars l'once. • Dans ces conditions, les banques centrales européennes usent de la possibilité prévue par le système du GoldExchange Standard et échangent une partie de leurs dollars contre de l'or américain, contribuant ainsi à accentuerla méfiance à l'égard du dollar (doc. 4). • Un marché libre de l'or apparaît à Londres en 1968, où le cours de l'once d'or exprimé en dollars reflète de manièreplus réaliste le rapport entre les avoirs étrangers en dollars et les réserves d'or des États-Unis. »

Le document : "A l'aide de vos connaissances et des documents présentés en annexe, vous analyserez le rôle que le dollar a joué depuis 1945 dans le système monétaire international et dans les relations économiques entre les États-Unis et les autres pays du monde." compte 3101 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document A l'aide de vos connaissances et des documents présentés en annexe, vous analyserez le rôle que le dollar a joué depuis 1945 dans le système monétaire international et dans les relations économiques entre les États-Unis et les autres pays du monde.

Liens utiles