Devoir de Philosophie

ERREURS ET DE LA VÉRITÉ (Des) ou Les hommes « rappellés » au Principe universel de la science.

Extrait du document

ERREURS ET DE LA VÉRITÉ (Des) ou Les hommes « rappellés » au Principe universel de la science. Œuvre du Philosophe Inconnu (Louis-Claude de Saint-Martin, 1743-1803). C’est l’une des premières œuvres, - sinon la première, - écrites par cet auteur. L’ouvrage parut à Lyon, mais porte «Édimbourg, 1775, sur sa feuille de garde. Encore du vivant de l’auteur et, a fortiori de nos jours, les opinions des critiques diffèrent du tout au tout. Le duc de Richelieu en conseillait la lecture à Voltaire ; d’Holbach fut tellement intéressé qu’il entreprit une correspondance suivie avec Saint-Martin, qu’il considérait comme « l’un des écrivains les plus profonds du siècle ». Nous avons de fort brillantes appréciations sur l’auteur dues à Chateaubriand, à de Maistre et, plus près de nous, à V. Cousin. Par contre, Voltaire, dans une lettre à d’Alembert, datée du 22 octobre 1776, disait : « Je ne crois pas qu’on ait jamais rien imprimé de plus absurde, de plus obscur, de plus fort et de plus sot ». D’une lecture malaisée, avec des références constantes à une science des nombres incompréhensible pour un non-initié, Des Erreurs et de la Vérité a, en effet, tout pour rebuter un lecteur peu patient. Suivant les biographes de Saint-Martin (Sainte-Beuve, Caro, Matter, Papus),

Liens utiles