Devoir de Philosophie

► Dans quelle mesure le personnage de roman donne-t-il au lecteur un accès privilégié à la connaissance du cœur humain ? Vous répondrez à cette question dans un développement argumenté en vous appuyant sur les textes proposés, ceux que vous avez étudiés en classe et vos lectures personnelles.

Extrait du document

question

1. Le personnage de roman permet-il l'accès à la connaissance du cœur humain ?

 

1. Définition de « la connaissance du cœur humain » en littérature

 

• « cœur » : métonymie, image pour : les émotions, les sentiments et passions, les formes de pensées et mentalités, les désirs et volontés.

 

^ tout ce qui n'est pas accessible de l'extérieur, tout le non-dit, tout ce que l'on cache ou ce dont on n'a pas conscience.

 

• « humain » : de personnes avec lesquelles on peut plus ou moins se mettre en comparaison ; il ne s'agit pas d'un cœur humain, mais du cœur humain. Des personnages qui nous ressemblent, car “ le génie du roman nous fait vivre le possible » (Albert Thibaudet) ^ souci de vraisemblance.

 

• << connaissance »

 

Il ne s’agit pas d'une connaissance psychologique scientifique, mais de l’expression littéraire de sentiments humains d’une manière qui donne l’impression de les comprendre.

Comprendre le sujet

 

• Le sujet ne comporte qu’une question, qu’il faut analyser.

 

- Objet cf étude : « le roman ».

 

- Thème précis : « le personnage de roman ».

 

- Perspective particulière, angle sous lequel vous devez parler de ce thème : « la connaissance du cœur humain ».

 

• Analysez précisément le sens des mots :

 

- « cœur humain » : vie affective, émotions, sentiments, personnalité ;

 

- « connaissance >» : compréhension ;

 

- « accès » (sens figuré) suggère de chercher le chemin, c’est-à-dire d’analyser « comment » le personnage de roman éclaire le cœur humain. Il ne s’agit donc pas seulement de constater - par une suite d’exemples -, mais aussi d’analyser les ressources spécifiques du roman à cet égard, ses moyens

 

- « dans quelle mesure... » porte sur le mot « privilégié ». Il ne s’agit pas de savoir si le personnage de roman donne ou non un accès à la connaissance du cœur humain », mais s’il s’agit d’un accès privilégié. L’expression « dans quelle mesure » vous invite donc bien à un plan dialectique, à une discussion de l’idée, mais c’est le mot « privilégié » qui sera en discussion.

 

• Soyez attentif à la formulation « du cœur humain », à distinguer de « d'un cœur humain » : cet article défini (« du » = « de le ») peut aussi être en discussion.

« r: fonnulez la qu estion posée avec vos propres mots : " Le person­ nage de roman permet-il de mieux connaître les émotions, sentiments et pensées de l'homme ? " • Subdivisez la qu estion en variant les mots interrogatifs. -" Le personnage de roman permet- il de conna ître un cœur humain ou le cœur humain ? " ; « Permet-il de conna ître le cœur humain mieux que la vie réelle ? mieux que d'autres genres littéraires ne le permettent ? '', et, en corollaire , " Pourquoi et comment (= par quels moyens ) donne+ il accès à la vie affective de l'être humain ? Quels sont les moyens spé­ cifiques du roman pour conna ître l'âme humaine ?" - Inv ersement : « Le roman n'a-t-il pas des limites dans la connaissance du coeur humain ? " • Cher cher des idées • Définissez les mots du sujet au début de votre devoir. • Distingue z le sens de « un cœur humain " et de »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles