Devoir de Philosophie

Imaginez que vous prenez la défense de l'âne dans cette assemblée et que vous vous faîtes son avocat. Écrivez le plaidoyer que vous feriez sans oublier de remettre en cause les membres de l’assemblée. Votre texte sera uniquement du discours et gardera la situation de La Fontaine.

Extrait du document

discours

Oui, et après ? S’impatienta le Lion. -Après, mon souhait n’étant pas exaucé et, pour m’éviter le coup fatal, je m’en suis allé m’abreuver au bénitier d’à côté… -OH ! S’exclamèrent ensemble tous les animaux, sans excepter l’âne, dans un élan de méprise. -Et après l’avoir vidé, le bonheur de m’imbiber d’une eau si pure, si claire, si sacrée devint tel, que je me suis approché de l’autre côté de l’imposante et typique porte qui clos ce lieux sacré et inviolable, dans le but d’ingurgiter le contenu du second calice de pierre. « Plus personne ne bougeait, le souffle retenu, chacun prenait en mesure l’ampleur du récit. L’explication fît mouche et le doute ne fut plus dans la tête des animaux maintenant en fureur contre le fauteur, la cause de tous leurs problèmes. Ce grand oiseau paierait très cher son affront aux Cieux.

Texte étudié : Les animaux malades de la peste

Liens utiles