Devoir de Philosophie

LA CULTURE ET LE SAVOIR : << La culture c’est avant tout l’ouverture d’esprit >>.

Publié le 05/11/2016

Extrait du document

culture

Face à cette tentation encyclopédique désuette il conviendrait de promouvoir un enseignement qui développe la responsabilité de 1 ’individu et le rende capable de maîtriser par sa réfléxion propre les problèmes qui l’assaillent : recours à qui de droit, établissement de relations entre le connu et le non-connu de manière à investir progressivement celui ci, etc.

LA CULTURE ET LE SAVOIR

On a bien souvent cherché à discerner ce qu'il fallait entendre par : culture; et l'on a proposé quelques bjen jolies définitions : « Ce qui reste lorsqu'on a tout oublié. » C'est l'une des meilleures. Elle a le mérite de bien faire sentir qu'il ne faut pas ranger dans la culture elle même les connaissances par le moyen desquelles cette culture a pu être acquise.

 

La culture n'est certainement pas une somme plus ou moins importante de connaissances. Cette proposition peut apparaître comme un lieu commun en France, où nous répugnons traditionnellement à la formule de la tête bien pleine. Tout système nouveau d'enseignement que l'on nous suggère prend pour maxime initiale la fameuse citation de Montaigne. Mais dans la pratique, c'est bien toujours une somme de connaissances que tendent à contrôler nos examens. C'est qu'aussitôt après avoir dit qu'on veut la tête bien faite, on s'efforce

culture

« sim plement, ingén umen t, le beau. Il a, comme tout le monde, ses habitudes de pensée et de cond uite, mais elles ne se prése ntent jamais comme des obstacles, comme des trave rs, quand on veut accéd er à lui. La cultur e, c'est avant tout, l'ouver ture d'e sprit. C'es t assez dire qu'un esprit cultivé se définit beaucoup plus par rappor t à ce qu'il peu t recevo ir que par rappor t à ce qu'il conti ent; c'est celui qui n'op pose point aux tentatives de péné tration un de ces jugements tout pr êts d'avance et qui font barrièr e. Fernand Robert, L'humani sme. Fait es, à votre choix, un résumé ou une analyse de ce texte, puis dis cutez une des idées qu'il contien t. 1. Une seule véritable idée pour ce texte : la culture avant tout être formatrice. Il n'y a donc pas lieu de s'attacher à analyser le passage qui module de trois ou quatre façons différentes cette constatation. Le résumé devra donc marquer la progression et le développement de la réponse à 1 'int errogation initiale. 2. Il y avait un piège qui consistait à s'attacher à l'aspect général du problème pour poser une fois de plus la ques tion bateau : »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles