Devoir de Philosophie

L'Odyssée d'Homère (explication du chant XII, vers 1 à 143)

Publié le 06/10/2018

Extrait du document

Vers 101 à 126:

 

Ses vers décrivent la troisième épreuve à laquelle Ulysse sera confronté après son départ de l'île de la magicienne Circé.

 

Déjà , le rejet de l'adverbe « terriblement » au vers 106 accentue cette idée d'épreuve insurmontable. Les deux points d'exclamations dans ce même vers ont d'ailleurs le même but. Le vers suivant met en scène un duel entre Poséidon, dieu de l'océan, et la « divine » Charybde, dans lequel Poséidon ne sortirait pas vainqueur tant la puissance de Charybde est immense.

 

Alors que Circé peind cette épreuve dans des tons très sombres et accentués,Ulysse intervient dans le discours pour montrer sa bravoure et sa volonté de vaincre cette déesse plus puissante encore que Poséidon. C'est un trait de caractère orgueilleux qu'Ulysse laisse percevoir dans cette réplique.

 

Des vers 116 à 119, Circé reprend sa description de Charybde par une accumulation pour qu'Ulysse ne tente pas de s'attaquer à cet « immortel fléau ».

 

La description de cette épreuve met une nouvelle fois le caractère courageux, et même orgueilleux du « tout puissant Ulysse ».

 

Vers 127 à 143:

 

Ses vers décrivent une nouvelle épreuve à laquelle Ulysse devra faire face.

 

L'île du Trident est décrite par Circé comme une terre fertile, dans laquelle la tentation de manger est fatale.

« pourraient être accentués afin de mettre en avant son courage, son héroïsme mais aussi sa ruse. Ainsi, la description faite de Scylla apparaît comme affreuse pour les Phéaciens. Scylla est nommée de « terrible aboyeuse », « d'affreux monstre ». Elle est aussi décrite comme supérieur aux Dieux eux-même: « un dieu craindrait la rencontre » (vers 88). La suite de la description renforce sa monstruosité: Les propos des vers 89 à 100 paraissent même hyperbolique tant la créature paraît irréelle. Cette deuxième épreuve, après celle des sirènes, tend à insister sur le personnage courageux et noble qu'est Ulysse, encore porté par sa gloire lors de la guerre de Troie, et sur les obstacles insurmontables qui l'attendent. Vers 101 à 126: Ses vers décrivent la troisième épreuve à laquelle Ulysse sera confronté après son départ de l'île de la magicienne Circé. Déjà , le rejet de l'adverbe « terriblement » au vers 106 accentue cette idée d'épreuve insurmontable. Les deux points d'exclamations dans ce même vers ont d'ailleurs le même but. Le vers suivant met en scène un duel entre Poséidon, dieu de l'océan, et la « divine » Charybde, dans lequel Poséidon ne sortirait pas vainqueur tant la puissance de Charybde est immense. Alors que Circé peind cette épreuve dans des tons très sombres et accentués,Ulysse intervient dans le discours pour montrer sa bravoure et sa volonté de vaincre cette déesse plus puissante encore que Poséidon. C'est un trait de caractère orgueilleux qu'Ulysse laisse percevoir dans cette réplique. Des vers 116 à 119, Circé reprend sa description de Charybde par une accumulation pour qu'Ulysse ne tente pas de s'attaquer à cet « immortel fléau ». La description de cette épreuve met une nouvelle fois le caractère courageux, et même orgueilleux du « tout puissant Ulysse ». Vers 127 à 143: Ses vers décrivent une nouvelle épreuve à laquelle Ulysse devra faire face. L'île du Trident est décrite par Circé comme une terre fertile, dans laquelle la tentation de manger est fatale. La diversité de ses épreuves permettent à Ulysse, lors de sa narration, de dresser un auto-portrait de combattant, d'homme courageux, rusé, mais aussi de sa capacité à triompher dans n'importe quelle épreuve, d'où son statut d'homme divin. Le personnage de Circé est la première figure féminine qu'Ulysse rencontre lors de son voyage pour gagner sa patrie. Elle a d'abord le rôle d'offrir l'hospitalité à Ulysse et ses compagnons, mais revêtit son rôle de magicienne lors de son discours pour servir de guide pour les épreuves qui l'attendent. Circé tient donc un rôle décisif: sans elle, Ulysse ne serait pas parvenu à franchir ses épreuves. Le caractère rusé du personnage apparaît donc comme limité ici. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles