Devoir de Philosophie

Analyser le remords et le repentir; appréciez quelle place il convient de leur faire dans la vie morale. PLAN.

Extrait du document

morale

Introduction. — Les littérateurs et les psychologues ont souvent décrit les sentiments moraux, notamment le remords et le repentir. Que faut,-il entendre par ces mots ?

 

Quelle place convient-il d’accorder à ces sentiments dans la vie morale ?

« LA DISSERTATION PHILOSOPHIQUE 263 ic partie. - Analyse du remords. A. - Il ne se confond o) ni avec le regret b) ni avec la t ristesse d'être bldmé par autrui e) ni avec la crainte ou la peine de subir un chliinient social. B. - Il résulte d'un jugentent intérieur. C. - L'analyse y découvre comme éléments des senti- nic'nls divers (asservissement isolement abaissement). D. - Exemples littéraires Lady Macbeth de Shakes- peare ; Cain de Hugo 1 E. - Le remords n'a pas la même violence dans toutes les consciences. Dans des cas pathologiques il peut y avoir soit absence, soit e jagéralion du remords. 2e partie. - Analyse du repentir. A. - Il ressemble au remords. B. - Mais il s'accompagne de quelque joie morale. C. - Exemple littéraire le prince Nékhludov dans Résur- rection 4e Tolstoi Z 3C paette. - Quelle place convient il d'accorder à ces sentiments dans la vie morale ? À. - Certains penseurs voient dans ces deux sentiments des sanctions utiles, et proposent de leur accorder une large place 3 . B. - D'autres condamnent le remords parce qu'il est une souffrance (ex. : Spinoza) certains repoussent toute sanction, y compris la sanction intérieure (ex. : Guyau) 5 . 1. Pour l'ensemble mie cette première partie, Ph. S. et M., pp. 232- 233. 2. Ph. S. et M.. p. 234. 3. Ph. S. et M., pp. 322-323 ; p 328. 4. Ph. S. et M., p. 23, note 1.. 5 Ph. S. et M., pp. 32e-329; pp. 333 3314 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles