Devoir de Philosophie

Commentaire de texte: L'hypothese de l'incoscient, Freud

Extrait du document

freud
Commentaire de texte sur l'hypothèse de l'inconscient, Freud    Dans ce texte Freud traite la notion de l'inconscient, comprise comme l'endroit où, sans que l'on ait conscience, la plus grande partie de nos idées se succèdent, soit parce qu'elles ne sont pas considérées suffisamment importantes par le moi pour qu'elles arrivent dans la partie consciente de l'appareil psychique, soit parce qu'elles ne sont pas compatibles avec les valeurs morales du surmoi. Freud se penche donc sur la question de savoir comment il peut justifier que son hypothèse, l'hypothèse de l'inconscient, est vraie même si elle n'est pas prouvée à travers d'une démarche scientifique, dans le sens littéral du terme (j'explique après ce que je veux dire par sens littéral). Autrement dit, est-ce que l'hypothèse de l'inconscient est vraie? Si elle l'est, comment peut-elle être prouvée? En effet, la plupart des philosophes de l'époque (d'où les « nous » à la ligne 1), comme Popper, considéraient que, si bien l'hypothèse de l'inconscient est très intéressante, elle est fausse par le seul fait qu'elle n'est pas prouvée scientifiquement. Ce raisonnement implique que l'hypothèse de l'inconscient ne peut être ni prouvée ni réfutée, donc elle ne peut pas être acceptée, ne peut pas être considérée comme vraie.  Pour Freud, le doxa pose problème puisque, au contraire, il considère que l'hypothèse de l'inconscient est scientifiquement prouvée puisqu'elle est nécessaire: elle a du sens, elle est cohérente et elle sert à expliquer un grand nombre de phénomènes qui étaient inexplicables avant son existence. En plus, selon lui, une preuve irréfutable de que l'hypothèse de l'inconscient est vraie sont les résultats de toutes les pratiques qu’il a réalisé avec le docteur Josef Breuer.  Ainsi, pour démontrer sa thèse, Freud se demande d'abord de la ligne 1 à 3, l'hypothèse de l'inconscient est-elle scientifiquement prouvée? Ceci l'amène, de la ligne 3 à la ligne 14, à penser pourquoi l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire? Quels sont les actes qui peuvent expliquer les actes psychiques de l'homme? Que faut-il faire pour pouvoir comprendre les actes conscients et quel bénéfice cela apporterait-il? Et finalement, de la ligne 14 à 18, Freud se demande pourquoi l'hypothèse de l'inconscient est-elle légitime ? Quelle est la meilleure manière de prouver que l'hypothèse de l'inconscient est vraie?     Dans un premier temps, il s'agit pour Freud de présenter sa thèse et les objections faites à sa thèse. Il s'agit de deux phrases courtes, qui sont très simples mais qui ont en réalité un grand sens implicite. Pour pouvoir prouver que son hypothèse est vraie, Freud commence par se demander, l'hypothèse de l'inconscient est-elle scientifiquement prouvée? À cela l'auteur répond que oui, que l'hypothèse de l'inconscient est scientifiquement nécessaire et légitime. Ce premier élément de réponse s'appuie sur la définition de ce qu'est qu'un travail scientifique selon Freud, conception selon laquelle on ne parle pas de démarche scientifique, théorique, mais, au contraire, de preuves scientifiques à travers de démarches expérimentales, autrement dit, à travers de la pratique. Afin de montrer sa thèse, Freud commence par répondre aux critiques faites à son hypothèse par les philosophes de l'époque. Selon Freud, il est évident qu'on ne peut pas prouver l'existence de l'inconscient de manière scientifique (dans le sens littéral du terme) puisque l'inconscient n'est pas quelque chose qu'on peut observer, percevoir, tester dans un laboratoire. Néanmoins, l'hypothèse de l'inconscient est scientifiquement nécessaire et légitime puisqu'elle est cohérente, elle permet de soigner des gens qui sont atteints d'hystérie, maladie qui est totalement incompréhensible sans l'existence de cette hypothès...

« demande pourquoi l'hypothèse de l'inconscient est-elle légitime ? Quelle est la meilleure manière de prouver que l'hypothèse de l'inconscient est vraie?     Dans un premier temps, il s'agit pour Freud de présenter sa thèse et les objections faites à sa thèse. Il s'agit de deux phrases courtes, qui sont très simples mais qui ont en réalité un grand sens implicite. Pour pouvoir prouver que son hypothèse est vraie, Freud commence par se demander, l'hypothèse de l'inconscient est-elle scientifiquement prouvée? À cela l'auteur répond que oui, que l'hypothèse de l'inconscient est scientifiquement nécessaire et légitime. Ce premier élément de réponse s'appuie sur la définition de ce qu'est qu'un travail scientifique selon Freud, conception selon laquelle on ne parle pas de démarche scientifique, théorique, mais, au contraire, de preuves scientifiques à travers de démarches expérimentales, autrement dit, à travers de la pratique. Afin de montrer sa thèse, Freud commence par répondre aux critiques faites à son hypothèse par les philosophes de l'époque. Selon Freud, il est évident qu'on ne peut pas prouver l'existence de l'inconscient de manière scientifique (dans le sens littéral du terme) puisque l'inconscient n'est pas quelque chose qu'on peut observer, percevoir, tester dans un laboratoire. Néanmoins, l'hypothèse de l'inconscient est scientifiquement nécessaire et légitime puisqu'elle est cohérente, elle permet de soigner des gens qui sont atteints d'hystérie, maladie qui est totalement incompréhensible sans l'existence de cette hypothèse. Justement, une preuve que l'hypothèse de l'inconscient existe sont les résultats des expériences réalisées par lui et le docteur Josef Breuer sur des malades atteints d'hystérie: "l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime et [...] nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient" (lignes 2 et 3). En effet, on peut prendre comme exemple une personne qui est atteinte d'hystérie, comme l'exemple d'Annao. Sans entrer dans trop de détails sur l'expérience, on peut dire que sans l'hypothèse de l'inconscient, la maladie d'Annao était complétement incompréhensible et incurable: personne ne savait pourquoi elle ne pouvait ni bouger les bras ni boire de l'eau ni parler sa langue maternelle et personne pensait qu'elle pouvait un jour être soignée. Or, avec l'hypothèse de l'inconscient, Freud, avec le docteur Breuer, a pu soigner Annao et a pu émettre une hypothèse »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles