Devoir de Philosophie

Dissertation : Le travail fait-il le malheur de l’Homme ?

Extrait du document

« Dissertation : Le travail fait-il le malheur de l’Homme ? Le travail est un effort individuel ou collectif, physique ou intellectuel, dont le but est d’atteindre un projet précis. Cependant, le travail est lié par son étymologie à la peine et à la contrainte. En effet, en latin le mot travail Tripalium désigne un instrument de torture. Mais le travail peut aussi être considéré comme un moyen d'exprimer toutes nos capacités manuelles et intellectuelles. Pour certains le travail est vu comme une obligation mais pour d’autres, il constitue l’essence même de l’Homme. Le travail est-il vraiment une contrainte pour l’Homme ? Ne lui procure-t-il pas plus de libertés ? Dans un premier temps, nous allons parler de travail comme une source de bonheur individuel et social mais dans un second temps nous allons voir que le travail est aussi une malédiction malheureuse. Tout d’abord, le travail est une source de bonheur qui peut être exprimé de différentes façon, que ce soit culturel, social ou économique. En effet, pour beaucoup, le travail est l’aboutissement d’un projet et le moyen d’occuper notre esprit. C’est ce qu’explique Pascal. Pour lui le travail n’est pour l’humain qu’un divertissement qui nous permet de ne pas s’ennuyer. Nous passons une grande partie de notre vie au travail. Ceci nous amène à penser que beaucoup de personnes vivent pour travailler, au lieu de travailler pour vivre. Le travail est alors le seul moyen pour eux d’avoir une existence satisfaisante. Le travail est alors une fin, c’est le but même de leur existence. De plus Graeber parle des emploies ayant un but dans son œuvre s’intitulant Bullshits Jobs où il parle des « jobs de merde ». Les « jobs de merde » sont pour lui un emploie qui permet à une personne de se sentir importante car elle travaille pour un but fixé. On peut prendre l’exemple d’une personne travaillant en crèche qui se sent utile pour les autres. En effet, quand l’homme se sent important cela lui permet de s’épanouir et d’accéder au bonheur. Il permet donc un épanouissement culturel et une véritable construction de l’homme. Le travail forme et éduque, il civilise le monde. C'est donc par le travail que l'homme se réalise en tant qu'homme. En plus d'assurer un épanouissement personnel et culturel, il permet également d'acquérir une stabilité, et une sécurité financière. En effet, c'est en travaillant que nous pouvons gagner de l'argent. Dans notre société actuelle, pour beaucoup de loisirs nous devons payer. Gagner de l’argent est donc un véritable avantage du travail pour un bon nombre de personnes car c’est grâce à celui-ci qu’il assure son bonheur en dehors du travail avec les loisirs qui sont des besoins pour l’homme. La solution pour que ce bonheur soit ressenti au travail, serait de se réaliser complètement par le travail au point que la passion pour ce travail le fasse ressembler à un loisir. Ainsi, l'homme aurait l'impression de se divertir, il réaliserait son travail avec plaisir et serait finalement heureux. Concilier travail et passion serait alors la clé d'un bonheur durable. Sans compter que le travail est un facteur de développement des relations sociales. Les chômeurs sont considérés comme exclu de la société. En effet, nous rencontrons des personnes au travail et nous pouvons nouer des liens amicaux avec. Les personnes au chômage ne rencontrent donc pas de collègues. Le travail est donc une réelle fonction d’insertion sociale. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles