Devoir de Philosophie

En quoi consiste l'objectivité scientifique ?

Extrait du document

scientifique

Ce que Bachelard formule de la façon suivante : « tout est achevé : l'âme, le corps, le Monde lui-même qui nous est livré de prime abord à grands et nobles traits « (N.E.S.).   Et pourtant, une analyse plus approfondie de la démarche scientifique nous révèle que l'objet d'une science n'est jamais réellement donné, et qu'en réalité, l'esprit a dû le définir, et même le construire. En effet, l'objet d'une science n'apparaît pas tel quel : il résulte d'un travail, d'une élaboration, qui ne se réduit pas, comme on le croit trop souvent, à la mesure ; bien sûr, celle-ci constitue un début d'objectivité, mais, comme le remarque Bachelard : «  on se tromperait d'ailleurs si l'on pensait qu'une connaissance quantitative échappe aux dangers de la connaissance qualitative « (FES, p. 211) : le réel n'est pas donné ; il est construit, et cela ne se limite pas à la mesure. C'est l'importance de la réflexion et de la polémique, ce que Bachelard a résumé du terme de « philosophie du non « : « le Réel scientifique est déjà en rapport dialectique avec la Raison scientifique « (NES, p. 8). D'où la nécessité de compliquer l'expérience.

 L’objectivité consiste-t-elle dans l’impartialité ou la neutralité ? Comment le scientifique parvient-il à des énoncé décrivant si bien le réel qu'il étudie ? Comment la science parvient-elle à faire l'accord des esprits ?

Liens utiles