Devoir de Philosophie

En quoi le fait de penser empêcherait d'être heureux ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Et ne peut-on pas mettre en avant une nécessité inverse : celle de mettre en exercice notre pensée dans le but de parvenir au bonheur ? Problématique. Est-ce l'activité réflexive philosophique ou l'inconscience voire l'ignorance qui font le bonheur ? Le bonheur ne serait-il pas, comme le dit Aristote, le parachèvement de l'acte réussi et rationnel ? Y a-t-il bonheur dans l' (auto-) aveuglement ou encore dans l' (auto-) mystification de la conscience ? Les ignorants, les imbéciles sont-ils heureux ?! Première partie. Etre heureux, c'est parvenir à un état de satisfaction complète: à la différence du plaisir, ce sentiment agréable et provisoire, le bonheur désigne un état durable. Or comment peut-on atteindre cet état ? Si nous jetons un regard sur la condition humaine, nous voyons qu'elle s'avère tragique ou angoissante.

Le document : "En quoi le fait de penser empêcherait d'être heureux ?" compte 1302 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

Liens utiles