Devoir de Philosophie

La technique menace -t-elle l'humanité ?

Extrait du document

technique

La technique menace-t-elle l’humanité ? Cette question peut sembler paradoxale puisque la technique semble avoir au contraire été un moteur du développement de l’humanité et que dans notre vie quotidienne de nombreuses inventions « techniques » semblent nous faciliter la vie et donc constituer une aide plutôt qu’une menace. La notion de technique s’associe souvent à la notion de progrès et semble donc connotée positivement. Il est toutefois vrai que, après une période de foi dans le progrès, on pense aujourd’hui que le développement des techniques menace l’avenir de la planète et donc l’avenir de l’humanité tout entière. Nous assistons aussi parfois à des innovations et des découvertes qui posent des problèmes moraux : développement des biotechnologies, de l’intelligence artificielle… Alors la technique menace-t-elle l’humanité comme espèce et l’individu comme être moral ? Nous répondrons à cette question à partir de deux romans : Le tour du monde en quatrevingt jours de Jules Verne et 2001 Odyssée de l’espace de Arthur.C. Clarke. Nous examinerons d’abord comment la technique est dans les textes un instrument de progrès qui assure à l’homme une place dominante dans le règne naturel (I). Cependant nous constaterons que l’univers technologique peut aussi apparaitre en effet comme un univers négatif par l’effet qu’il produit sur l’individu ou sur l’espèce (II). Nous en conclurons que le problème est sans doute non dans la technique elle-même mais dans l’usage que l’homme en fait et dans la réflexion qu’il est capable de développer à son sujet (III). 

« I c L’homme a foi dans le progrès TDM : PH. Fogg est sûr de gagner et engage pratiquement toute sa fortune dans le pari. Les Américains sont convaincus que le train lancé à toute vitesse passera le pont. La colonisation permise entre autres par le progrès technique permet un progrès dans les mœurs (et c’est parce que les Anglais n’ont pas étendu leur emprise partout que le sacrifice d’Aouda est encore possible). OE rien ne semble arrêter la conquête de l’espace, les planètes les plus reculées ne semblent plus hors d’atteinte, Bowman est curieux et toujours désireux d‘apprendre. L’humanité rêve de découvrir les « extraterrestres ». Toutefois on peut relativiser les effets positifs de cette conquête. II Limites de la technique et du « progrès » Tout n’est pas toujours positif dans ce développement incessant, l’homme ne peut pas toujours faire une confiance aveugle aux développements de la technique. II a déshumanisation TDM Phileas Fogg est représenté comme une machine humaine, dans son mode de vie et pendant le voyage dans son incapacité à admirer les lieux et les paysages. OE L’univers est froid, les tâches répétitives ; les astronautes agissent de manière mécanique. II b perte de contrôle TDM : la technique rend l’homme dépendant : les trains arrivent à l’heure …si les rails ont été construits, ce qui sauvera alors Ph.Fogg ce n’est pas une machine mais un être vivant (l’éléphant) OE : c’est Hal qui prend le pouvoir et provoque la mort des astronautes II c menaces TDM Le « progrès » a introduit en Chine l’opium et aussi une uniformité qui détruit les cultures. OE : l’homme a inventé l’arme atomique qui peut signifier la fin de l’Histoire et de l’espèce humaine Ainsi les développements techniques trouvent des limites et peuvent s’avérer menaçants, il est nécessaire de reprendre le contrôle ou d’accepter de ne pas tout maîtriser. III La technique n’est pas toute puissante L’individu en prenant conscience de son rôle ou en acceptant de ne pas tout maîtriser peut résister aux menaces que la technique fait peser sur son environnement. III a l’homme indispensable »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles