Devoir de Philosophie

L'art nous détourne-t-il de la réalité ?

Publié le 17/02/2022

Extrait du document

« PHILOSOPHIE « L’art nous détourne-t-il de la réalité ? » INTRODUCTION : L’art est en quelque sorte l’aboutissement de l’imagination. Mais on sait que part définition et par sens logique, l’art s’oppose au réel. Si l’on compare une expérience vécue à une histoire raconté ou transcrite en peinture, l’une a été vécu l’autre n’est que fiction, une simple création tout droit sorti de l’esprit de son créateur. Dans ce devoir, on se demandera si l’art n’est-il pas qu’une fiction qui nous éloigne du réel pour nous plonger dans l’imaginaire, en s’appuyant sur le texte d’André MALRAUX intitulé, Les voix du silence. 1ère PARTIE : Dans la première partie du texte, Malraux nous parle de l’art qu’y est inconnu ou étranger à des personnes pour qui cela n’a aucune signification. Des personnes qui ne comprennent pas l’art le voit comme une retranscription d’«instants émouvants de la vie » donc comme quelque chose de réel. Certes au début de la création de l’art, celle-ci server à raconter des faits passés, mais peu a peu et au fil des générations et de l’évolution du monde, elle est devenue un moyen de sortir du réel en servant à se divertir et surtout à s’évader. 2e PARTIE : Maintenant, l’art sert plutôt à se détourner du monde réel en se créant à partir de l’imaginaire de l’artiste. L'art nous détourne du réel d'abord parce qu'il nous emmène dans un univers imaginaire qui constitue une entité homogène, cohérente, dotée de sa logique propre. Lorsque l’on imagine, on cherche toujours à créer quelque chose qui n’existe pas, quelque chose de nouveau. En nous éloignant du réel, l'art nous en fournit une représentation qui nous en détourne au sens où cette représentation déforme la réalité, la « métamorphose ». L’artiste ne cherche pas à recopier la réalité mais plutôt à la modifier, pour recréer quelque chose d’unique, « Un coucher de soleil admirable, en peinture, n’est pas un beau coucher de soleil, mais le coucher de soleil d’un grand peintre » CONCLUSION : L’art se définit autrement que comme art imitatif ce qui nous permet de le distinguer. Dans l’art, la création et la manifestation d’une pensée d’un esprit qui ne se réduit pas à recopier le réel. C’est pourquoi même les œuvres réalistes, naturalistes, ne constituent pas une copie conforme de la réalité ainsi, l’art nous détourne du réel en nous emmenant dans un univers imaginaire. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles