Devoir de Philosophie

Le machinisme est-il un obstacle au développement de la liberté humaine ? La technique asservit-elle l'homme au point que sans elle nous serions plus libres ?

Extrait du document

technique

Nous venons de voir que si la machine libère, elle aliène tout autant.

Le problème n'est donc pas: plus ou moins de machines, mais: comment

être libre ? Car la technique est une activité spécifiquement humaine.

Cependant, devant les dangers que font courir à l'humanité les progrès

techniques, on peut se poser le problème de l'application perverse des

résultats.

« 60 LA TECHNIQUE • Organisation du plan 1. Il est indéniable que les machines ont libéré l'homme. Les machines ont bouleversé notre vision du monde. 2. Mais les machines visent l'utile : la liberté ne se situe pas dans cette sphère. 3. Il faut donc apprendre à bien ou à mieux utiliser les machines pour être libre, et pas seulement libéré. CORRIGÉ [Dissertation rédigée] [Introduction] La machine reste une figure de la mythologie moderne, à la fois fas­ cinante et redoutable. Au XIX' siècle, la révolution industrielle ne s'est pas faite sans heurts ni violences : les ouvriers voyaient dans l'appari­ tion des machines une concurrence insupportable. Ils allaient parfois jusqu'à s'en prendre aux machines elles-mêmes, appelant à leur destruc­ tion. Pourtant, on pensait, tel Aristote plus de 2 000 ans plus tôt, que la machine libérerait l'homme et que l'esclavage disparaîtrait avec la tech­ nique. On ne peut plus faire comme si les machines n'existaient pas. Elles sont là, omniprésentes, du simple robot ménager à la centrale nucléaire, de l'automobile à la navette spatiale, du scanner au télescope géant. On peut donc seulement imaginer ce que serait notre vie sans machines et nous demander si nous vivrions plus libres, moins asservis à la technique. [I. Les machines ont libéré l'homme] L'homme, dit Bergson, est un homo faber avant d'être un homo sapiens. C'est un fabricant avant d'être un sage. Il fabrique des objets, des machines. Grâce à leur habileté et à leur ingéniosité, les hommes ont réussi à survivre. L'activité technique est aussi une activité vitale. Il y a d'ailleurs une supériorité réelle de la machine sur l'outil, car la machine libère du temps dans la vie des travailleurs, des ménagères, de tous ceux qui peuvent ainsi se consacrer à des activités plus culturelles ou moins aliénantes. On reproche souvent aux machines de transformer l'ouvrier lui-même en machine : c'est la critique de Charlie Chaplin dans son film Les Temps »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles