Devoir de Philosophie

Les vérités scientifiques sont- elles la seule source de connaissances valables ?

Extrait du document

 

Les découvertes scientifiques nous ont permis de comprendre un peu mieux le monde dans lequel on vit. Mais au-delà de l’attrait qu’est la découverte de la nature particulière des choses, tout le monde s’entend pour dire que la majorité des connaissances acquises au fil des décennies ont eu aussi pour but de nous être utile. Avant d’aller plus loin, il serait important de définir les concepts : vérité scientifique et connaissances valables. Utilisé ensemble, les mots vérité scientifique signifient ce qui est en harmonie entre la réalité et l’homme qui la pense et ce de manière rigoureuse, exigeante et objective. De plus, pour qu’une connaissance soit valable, sa valeur ne doit pas être contestée mais acceptable, admissible.

« 2 nous ayons be soin de manger, boire et dormi r, que l’on préfère travailler dans une institution bancaire ou chez l’épicier du coin ne fait pas de nous des êtres moins objectifs . De plus, il considère qu’une proposition tel que : « L’amour vaut mieux que la haine» n’est pas moins vrai qu e : « l’énergie est égale à la masse multipliée par la vitesse de la lumière au carré » .Selon lui, ce sont deux vérités non pas parce qu’on peut les classer dans une catégorie ou qu’elle ressemble à quelque s objet s que ce soi en t mais parce qu’elles sont toutes deux acc eptées par une ``entente intersubjective`` . En admettant le point de vue de Richard Rorty nous considérons le processus du dialogue et du consensus comme étant la seule manière efficace d’être objectif et de s’assurer que nos connaissances soient valables . Si d’un côté les pragmatiques voient le consensus comme étant l’unique moyen d’être objectif, de l’autre côté, les réalis tes scientifiques croi ent, en l’ occurrence Thomas Nagel , que la meilleure façon de définir l’objectivité c’est d’aller au -delà de notre interprétation particulière que l’on a de ce monde. En effet, il croit que notre condition humaine serait une limite à notre apprentiss age et nous couperait de ce que sont les choses en réalité , leur na ture véritable. Nagel considère que la science doit idéalement atteindre un m ode de pensée qui est extérieur à nous -même : « ce qu’il appelle le point de vue de nulle part ».On comprend mieux son raisonnement en parcourant son livre Qu’est -ce que cela veu t dire : «Tout ce que vous pouvez savoir à propos de quoi que ce soit ne peut vous venir que par le canal de l’esprit -que ce soit sous forme de perceptions, de témoignages […] et il est parfaitement compatible avec tout ce dont vous êtes conscient que rien n’existe, hormis , ce qui est dans votre esprit » .Ce qui explique en partie son `` point du vue de nulle par t``, qui implique la nécessi té de voir les choses d’une manière détachée afin d’être le plus objectif »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles