Devoir de Philosophie

L'unanimité est-elle un critère de vérité ?

Extrait du document

« L'unanimité est-elle un critère de vérité ? LIRE .LE SUJET Un critère est un «Principe, point de repère auquel on se réfère (pour énoncer une proposition, émettre un jugement, distinguer et classer des objets , des notions)» (Dictionnaire de notre Temps, Hachette). li s'agit donc de savoir si l'unanimité peut permettre d'établir la vérité, de la distinguer de l'erreur. Mais il faut se demander de quelle unanimité il s' agit : est-ce celle de certains esprits, ou celle de la totalité des esprits ? Introduction Nous cherchons la vérité. Mais comment savoir si la vérité est atteinte ? Il faut trouver un critère de vérité. On a avancé celui de l'évidence (cf. sujet suivant). Mais il y a de fausses évidences, et l'esprit particulier que je suis peut s'y laisser prendre. Ne faudrait-il pas alors prendre pour critère de vérité l'unanimité des esprits, qui garantirait davantage de l'erreur que la simple évidence de l'esprit individuel ? 1. L'unanimité n'est pas un critère de vérité ■le L'opinion fait souvent de l'unanimité le critère de la vérité. On dit : «Tout monde est d'accord pour penser que...» comme preuve de la vérité de quelque chose. Mais précisément, parce qu'elle est opinion, l'opinion ne fonde pas ses jugements en raison. L'opinion faisant de l'unanimité le critère de la vérité est donc sans valeur. De fait, il ne semble pas, pour plusieurs raisons, que l'on puisse poser l'unanimité comme critère de vérité. ■matériellement Il convient en effet d'abord de savoir à quelle unanimité on songe. Il est impossible qu'il s'agisse de l'unanimité effective de la totalité des esprits, de tous les hommes sans exception, morts et vivants. Dira-t-on qu'il s'agit de l'unanimité de certains esprits, désignés en fonction de leur compétence, c'est-à-dire de l'unanimité des spécialistes dans un domaine précis ? Ainsi une loi physique serait vraie si tous les 1 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles