Devoir de Philosophie

peut-on toujours dire la vérité?

Extrait du document

« Dans La Princesse de Clèves, le personnage principale est coincé dans un dilemme compliqué, elle a le choix de mentir à son mari ou de lui dire la vérité sur les sentiments qu’elle ressent pour un autre homme. Cependant, la princesse ayant été éduquée de façon strict est droite, ne pourra pas mentir à son mari, néanmoins cet aveu mènera à un sentiment de tristesse pour l’homme. Mentir ici, aurais probablement évité le chagrin de son homme, pour son propre soulagement d’elle-même. Mais les effets de cette action peuvent faire réfléchir sur ses conséquences. Le terme de «vérité» vient du latin «véritas», il se définit par l’accord entre la pensée et le réel. A première vue, nous pouvons penser qu’il serait mieux de toujours dire la vérité même si ça peut déranger ou faire mal au autre car nous aurons seulement suivi notre loi morale. Cependant, dire la vérité n’est pas toujours une bonne chose, il faut prendre en compte les circonstances dans lesquelles nous allons les dire. Nous pouvons également faire en sorte d’atténuer nos propos pour que cette vérité blesse moins autrui. Nous pouvons donc nous demander si il faut que chaque individu dise la vérité en toute circonstances, car toute action morale l’est seulement si elle est universalisable, ou il faudrait adapter son comportement selon les situations même si il faut mentir ? Dans un premier temps nous allons voir pourquoi il faut toujours dire la vérité aux autres même si celle-ci peut blesser. Puis dans un second, temps nous essayerons de comprendre pourquoi dire la vérité n’est pas toujours une bonne chose. La vérité est une loi morale qui provient de la raison. C’est une loi qui est universelle. Elle permet la confiance entre les hommes. Elle est également considéré comme une force de persuasion qui peut libérer l’esprit des erreurs, des préjugés ainsi que des opinions. Dire la vérité peut mener au bonheur de l’autre si elle contribue à son bien-être, elle permet de garder la confiance des autres envers nous et donc de garder une relation saine entre ces personnes et nous. Il faut toujours dire la vérité pour ne pas blessé une personne que se soit en amitié, en amour ou bien même entre membre d’une famille. Car la confiance est un sentiment fragile qui peut rompre facilement le lien entre deux personnes. Lorsque nous avons une entière confiance envers un individu nous ressentons une impression de grande liberté. Lorsque quelqu’un nous demande la vérité, il est préférable de lui dire ce qu’il s’est réellement passé et non ce que l’on croit que cette personne aimerai entendre. Car même si une vérité peut blesser un mensonge nous fait ressentir un sentiment de trahison, et donc la perte de confiance envers l’individu qui détenais la vérité. Sur le point de vue moral, le mensonge est perçu comme un mal absolu. En effet, mentir c’est priver une personne de son droit pour exercer son propre jugement sur une situation. Si on lui ment, on lui donne donc de fausses informations pour le manipuler, et cette personne aura un jugement qui ne serait pas celui qu’elle porterait si elle avait su la vérité. C’est donc lui refuser le respect que l’on doit à tout être humain. Dire la vérité est donc quelque chose de primordiale pour continuer à avoir de bonne relations avec les personnes qui nous entour. Pour qu’une action soit véritablement morale il ne faut pas qu’elle soit hypocrite, elle doit être accompli par devoir. Kant nous explique que la valeur morale d’une action consiste à respecter la loi universelle. Par exemple, faire un compliment à une personne sur une qualité qui lui est propre en attendant en retour un compliment, n’est pas moral. La loi morale universelle a également une porté collective, sociale ainsi que politique. Sans le respect de cette loi la vie en société politique ou en collectivité n’est pas possible. Si chacun était libre moralement de dire la vérité ou de mentir, quelle valeur resterait-il à l’instance judiciaire ? Quelle valeur donner à u contrat ou une promesse ? Ce n’est donc »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles