Devoir de Philosophie

Sommes nous fonder a imposer aux autres ce que nous jugeons être leur bien ?

Extrait du document

I: La responsabilité s'acquiert grâce aux autres Il n'y a pas de responsabilité pour un être seul. Être responsable signifie être autonome suivre sa propre loi (« auto »: soi même, « nomos »:loi); mais cela ne signifie pas être un individu solitaire, du moins pas dans un premier temps, car c'est d'abord décider de comment vivre avec les autres. On devient responsable grâce aux autres. C'est par l'éducation que l'enfant progresse de l'être totalement dépendant qu'est le nourrisson à l'être indépendant qu'est le majeur. Éduquer c'est faire accéder l'enfant à une culture grâce à laquelle il pourra s'exprimer, réfléchir sur soi même et sortir de sa dépendance première à la nature. Le pouvoir qu'une personne prend sur une autre est donc justifié, « fondé » par le fait que l'un fait un don à l'autre, qu'il lui apporte quelque chose qui lui manque. On doit ainsi distinguer le pouvoir de la simple domination qui est un rapport de force pour utiliser l'autre. Le pouvoir au contraire consiste à faire usage de l'autorité pour le bien de l'autre. II: La liberté ne connaît pas de normes. La liberté est une notion métaphysique qui signifie avoir en soi la cause de ses actes.

Les médecins sont parfois confrontés au problème de devoir aller contre la volonté de leurs patients pour les traiter selon les méthodes qui leur semblent les plus efficaces ou selon les normes déontologiques auxquelles ils obéissent. Dans certains cas, le fait de décider pour le patient devient éminemment problématique comme lorsqu'ils sont confrontés à la question de « l'arrêt  de vie « d'une personne dans le coma.

Il est nécessaire que certaines personnes prennent des décisions pour les autres, c'est un principe élémentaire de la vie sociale: diviser les taches, chacun étant responsable des autres par rapport à sa tache. Si par exemple le cuisinier fait mal son travail, les autres mangeront mal, tomberont malades et cela aura des répercussions sur la société entière. La responsabilité qui incombe à chacun est d'agir pour le bon fonctionnement de la société, d'apporter aux autres ce qui lui semble être leur bien.

Mais la responsabilité n'est pas donnée, elle s'acquiert. On ne considère pas un enfant ou un malade mental égal quant à la responsabilité, on lui impose donc ce qui nous semble être son bien.

Mais comment déterminer qui est responsable et qui ne l'est pas?

Imposer un conduite à quelqu'un, cela peut lui offrir le bien ou la liberté comme les lui prendre.

Liens utiles