Devoir de Philosophie

Sujet : l’art doit il nous faire rêver ou nous faire réfléchir ?

Publié le 21/10/2015

Extrait du document

Sujet : l’art doit il nous faire rêver ou nous faire réfléchir ? Le regard que nous portons sur un tableau, l’écoute d’un morceau de musique ou encore la vue d’un bon film nous permet de nous évader quelques instants du monde dans lequel nous vivons. L’art vise un produit de l’activité humaine auquel on confère une valeur esthétique. « C’est beau ! « disons nous quand nous regardons une peinture qui nous plait. Cette émotion va nous détourner de la réalité et laisser notre imaginaire vagabonder. Toutefois le rôle de tout artiste est de « voir mieux que le commun des mortels «(Bergson) et donc de nous désapprendre notre perception habituelle des choses en nous faisant réfléchir. La réflexion à laquelle peut pousser une œuvre d’art sera en fonction de l’interprétation que l’on en fait. La problématique à laquelle nous allons être confrontés est de savoir si l’art doit nous faire rêver ou nous faire réfléchir ? Si l’art est source de rêverie, il est aussi source de réflexion puisqu’il nous permet de prendre de la distance et de regarder différemment notre monde. Aussi l’art n’a-t-il pas pour finalité de nous mettre face à l’être même des choses au travers d’une représentation qui nous procure une émotion esthétique ? 

« une réalité crue et inhumaine de celle-ci conduisant le spectateur à une réflexion sur l’horreur de la guerre. De même l’art engagé au travers des poètes comme Paul Eluard avec son poème « Liberté » invite le lecteur à une réflexion sur l’oppression allemande pendant la 2ème guerre mondiale. Aucun art n’est socialement innocent car il montre la réalité du monde au travers des yeux de l’artiste. L’artiste contemporain nous rend visible notre monde, celui de la consommation, de la vitesse et du vide. D’autre part si l’on regarde les pièces de théâtre jouées par Molière, l’utilisation du registre comique pour dénoncer les travers de la société de cette époque nous permet de nous faire réfléchir sur nos propres défauts .L’œuvre d’art va donc permettre une réflexion sur Soi de l’homme. L’art permet à l’homme d’extérioriser ce qu’il est et de le plonger dans une réflexion sur sa condition humaine Ainsi l’art nous fait réfléchir parce que l’art est une œuvre de l’esprit mais doit-on pour autant considérer que rêve et réflexions sont contradictoires. L’art ne peut-il pas faire rêver et réfléchir en même temps. En effet l’art n’est-il pas un mélange de sensibilité et de spirituel qui fait que l’artiste à travers un support sensible comme la toile ou les couleurs nous livre un contenu spirituel avec des idées à transmettre. Par le rêve, on va effacer le quotidien et une image de la réalité va apparaitre pour faire prendre conscience des choses. L’artiste utilise donc un langage symbolique de couleurs, de sons et de mouvements qui vont stimuler l’imagination et la réflexion. Il n’explique rien mais suggère des images qui vont envahir l’être humain d’idées neuves et le conduire à la réflexion. Si l’on s’intéresse à la représentation des Souliers de Van Gogh , ce tableau représentant deux souliers de paysans est très simple et va susciter une émotion par sa beauté mais ces souliers vont nous apparaitre comme « vivants » c’est-à-dire appartenant à des hommes qui ont vécu à une époque. Ainsi « l’art ne reproduit pas le visible, il rend visible » dit le peintre Paul Klee. De même l’art du romancier est de nous faire entrer dans la peau de différents personnages, du détective à l’amoureuse ou de l’aventurier à l’écrivain. L’imaginaire va nous procurer des vies par procurations mais au travers de ces vies, le romancier va nous mettre en relation avec notre propre vie. Le rêve qu’apporte l’œuvre va nous couper un moment du réel, nous permettre une représentation du monde qui nous conduira à une réflexion sur notre existence. Ainsi si l’œuvre d’art nous fait rêver en nous coupant de la réalité, nous avons vu qu’elle peut aussi nous faire réfléchir en prenant de la distance et en regardant le monde différemment. Opposer le rêve et la réflexion n’est pas opportun car c’est à partir d’une représentation du monde qui suscite une émotion esthétique conduisant à la rêverie que l’artiste va nous mettre face à notre propre être et nous conduire à une réflexion sur la condition humaine. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles