Devoir de Philosophie

Temps et finitude ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Jankélévitch, Quelque part dans l'inachevé, 1978.Nous ne pouvons penser le temps. Toutes nos pensées déjà s'inscrivent dans le temps, lequel est, selon Jankélévitch, « consubstantiel à notre pensée, à notre existence, à tous nos actes ». Quant aux horloges et aux calendriers, même s'ils disparaissaient définitivement de la surface de la terre, le temps continuerait de s'écouler sans eux. « Le temps est un enfant qui s'amuse, il joue au trictrac. A l'enfant la royauté. » Héraclite (vie s. av. J.-C.

« « L'idée de temps est une intuition. Et puisqu'elle est conçue, avant route sensation, comme la conditiondes rapports que l'on rencontre entre les choses sensibles, elle n'est pas elle-même une intuition d'originesensible, mais une intuition pure. » Kant, Dissertation de 1770, 1770. Le temps, de même que l'espace, n'est pas une idée tirée de l'expérience; il est d'une certaine manièreantérieur à toute expérience. En effet, je n9 peux percevoir aucun événement, aucun objet en dehors ducadre temporel ; celui-ci constitue la forme en laquelle tout objet peut être perçu. Le temps est donc lacondition de notre intuition sensible, par laquelle les objets nous sont donnés dans l'expérience. « Le temps est [...] donné a priori. En lui seul est possible toute réalité des phénomènes. Ceux-ci peuventbien disparaître tous ensemble, mais le temps lui-même (comme condition générale de leur possibilité) ne peutêtre supprimé. » Kant, Critique de la raison pure, 1781 . Est a priori ce qui est indépendant de toute expérience. « Le temps n'est pas un concept discursif, ou, comme on dit, un concept général, mais une forme pure del'intuition sensible. » Kant, Critique de la raison pure, 1781. « Je ne suis pas dans l'espace et dans le temps, je ne pense pas l'espace et le temps; je suis à l'espace etau temps, mon corps s'applique à eux et les embrasse. » Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, 1945. « L'étendue est la marque de ma puissance. Le temps est la marque de mon impuissance. » Lagneau, Célèbres Leçons et Fragments, 1950 (posth.) « C'est l'homme tout entier qui est le temps incarné, un temps à deux pattes, qui va, qui vient et qui meurt: aussi l'homme n'a-t-il aucune prise sur le temps; nous ne pouvons que substituer au temps ce qui n'est paslui, le confondre avec ces compteurs sociaux que sont les horloges et les calendriers. » Jankélévitch, Quelque part dans l'inachevé, 1978.Nous ne pouvons penser le temps. Toutes nos pensées déjà s'inscrivent dans le temps, lequel est, selonJankélévitch, « consubstantiel à notre pensée, à notre existence, à tous nos actes ». Quant aux horloges etaux calendriers, même s'ils disparaissaient définitivement de la surface de la terre, le temps continuerait des'écouler sans eux. « Le temps est un enfant qui s'amuse, il joue au trictrac. A l'enfant la royauté. » Héraclite (vie s. av. J.- C.), cité par Hippolyte.Le temps est le maître de notre existence. S'il la veut courte, elle sera courte; s'il la veut longue, elle seralongue. Entre ses mains, nous sommes comme les pions d'un jeu auquel nous n'avons aucune part. PourHéraclite, l'homme est soumis aux caprices du temps. »

Le document : "Temps et finitude ? " compte 1082 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Temps et finitude ?

Liens utiles