Devoir de Philosophie

PODCAST: « Est beau ce qui plaît universellement sans concept. » E. Kant, Critique de la faculté de juger

Extrait du document

kant

 

La singularité  du jugement de goût, c'est qu'il doit pouvoir être partageable par tous, universel, alors même qu'on ne peut rapporter la beauté à un concept objectif précis. En effet, il n'y a pas de définition ou de recette du beau. Il y a cependant une condition: que ce jugement repose sur un plaisir « désintéressé «, pur de tout élément qui le rendrait personnel.

Si le beau n'est pas définissable, c'est qu'il n'est pas réellement dans l'objet regardé, mais qu'il renvoie au sujet qui le regarde. L'oeuvre belle n'est pas celle qui répond au bon goût social, à une règle, une technique.. Elle n'est belle que pour celui qui la trouve belle. Pourquoi donc celui qui la trouve belle dit-il : « C'est beau « et non « Ça me plaît « ? Il dit : « C'est beau « (comme si le beau était une qualité de l'objet et comme si quiconque devrait trouver cet objet beau) parce qu'il a, au fond, le sentiment que le plaisir qu'il éprouve est nécessaire et universel. Autrement dit, tout se passe comme s'il avait le sentiment que tous les êtres humains, étant constitués de la même manière que lui, devraient éprouver le même plaisir que lui face à cette même oeuvre.

 

 

 

Liens utiles