Devoir de Philosophie

SHS - Gosset La Fin de vie 03/01/11 La notion de fin de vie a changé , ce qui n'a pas changer dans les idées c'est que la mort de l'autre effraie.

Extrait du document

SHS - Gosset La Fin de vie 03/01/11 La notion de fin de vie a changé , ce qui n'a pas changer dans les idées c'est que la mort de l'autre effraie. Epyctete « ne sait tu pas que la source de toute les misères ce n'est pas la mort mais la crainte de la mort » Montaigne « philosopher c'est apprendre a mourir » l'idée de mort est progressivement écartée de notre quotidien ,beaucoup de signes extérieurs de deuil ont disparus. La mort devient une perspective qui s'éloigne de plus en plus , le taux de mortalité baisse , l'espérance de vie augmente , 78ans pour les hommes , 85 ans pour les femmes et également les conditions elles même de la mort ont beaucoup changer et s'inscrivent d'avantage dans un contexte de mort lente. On ne meurt plus chez soi , la mort s'est déplacée vers l'hôpital , 70% des décès surviennent en institution . L'être humain redoute le spectacle de la souffrance , nous ne nous résilions plus a mourir. I - Soins palliatifs II - euthanasie III - droits spécifiques au malade en fin de vie IV - directives anticipés I - Soins palliatifs Il y a une médecine de la fin de vie qui concerne les personnes atteintes d'une maladie incurable au pronostic fatal à brève échéance , on a la possibilité d'agir sur le confort physique du malade, de conditionner son confort psychique et son état général. On a la capacité de traiter la douleur , les nausées , les escarres (talon ou sacrum). La loi a évoluée , celle de Juin 1999 est relative aux soins palliatifs et cette loi va nous définir ce que sont les soins palliatifs : ce sont des soins actifs et continus , pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution ou a domicile , il vise soulager la douleur , à apaiser la souffrance psychique , à sauvegarder la dignité de la personne malade et a soutenir son entourage. Article 38 du code de déontologie médical qui reprend la même idée : le médecin doit accompagner le mourant jusqu'à ces derniers moments , assurer par des soins et mesures appropriés la qualité d'une vie qui prend...

« palliatifs , cette problématique doit également figurer dans les contrats signés par les établissements de santé. II – Euthanasie Le terme a été utilisé avec différentes exceptions au fil du temps. Étymologiquement le préfixe E signifie « Bon » et le mot Thanatos signifie « mort » Ex : Thanatologie veut dire l'étude de la mort. Sueton décrit la mort de l'empereur Auguste comme une mort prompte et sans souffrances Pendant quelques temps le mot va disparaître et réapparaitre au 18ème siècle avec encore le sens de mort douce et sans souffrances , dans un sens un peu plus moderne on observe une dérive , c'est- à-dire l'usage de procédés qui permettent d'anticiper la mort pour abréger l'agonie en leur épargnant des souffrances. Au 20ème on l'a utilisé pour décrire les horreurs des nazis sur des enfants mal formés Il a aussi été utilisé pour décrire l'acharnement thérapeutique rendu possible par les nouveaux traitements. Euthanasie active et euthanasie passive L'euthanasie active est une mise a mort, c'est un tiers qui donne la mort par l'administration de substances létales dans l'intention de provoquer la mort , ceci pouvant se faire soit sans le consentement du malade soit a la demande du malade ce qui n'est pas pour autant un élément justificateur; On parle de suicide assisté. L'euthanasie passive consiste en l'arrêt des traitements de maladies, ces traitements sont douloureux , pénibles ou inconfortables mais on est convaincue que le cas est désespéré. Ex : Arrêt de la ventilation artificielle Certains estiment qu'il vaut mieux parler de non intervention thérapeutique Arguments des partisans de l'euthanasie : - Le 1er argument soulevé par les partisans de l'euthanasie est le fait qu'il faut laisser à l'individu la liberté de choisir le moment de sa propre mort , le patient est seul capable d'évaluer ses souffrances et la qualité de sa propre vie. - Le second argument est que la nécessité enlève à l'acte sa nature . - Le 3eme argument est que force est de reconnaître qu'il y a des pratiques clandestines . - Le dernier argument mis en avant est le droit de mourir dans la dignité . Arguments des détracteurs de l'euthanasie : - Le fait de donner la mort est une pratique inhumaine dont le médecin n'est pas capable. -La vocation du médecin est de soigner , il en a prit l'engagement , il en a fait le serment , ça n'est pas son rôle - La demande d'euthanasie d'un patient est en réalité souvent un appel déguisé , c'est une demande d'attention supplémentaire de l'entourage ou une demande face à l'angoisse »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles