Devoir de Philosophie

La pluralité des cultures est-elle un obs-tacle à l'unité du genre humain ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

 

Introduction :

    Le monde, qui compte plus de six milliards d’habitants, où plus de 5000 langues sont par-lées, où l’on mange avec les doigts dans un pays et avec des couverts dans un autre, où l’on est chrétien dans un pays et musulman dans un autre, est doté d’une diversité culturelle non négligeable. Face à ses nombreuses différences que l’on trouve chez tous les êtres humains, on peut se demander si la diversité des cultures fait obstacle ou non à l’unité du genre hu-main.

 

I] La pluralité des cultures, un obstacle à l’unité.

    A première vue, compte tenu de l’actualité politique et culturelle de notre monde actuel, la culture semble un des grands points de discorde entre les civilisations.

    Les guerres de religions sont toujours nombreuses, notamment avec l’apparition de groupes extrémistes, tel qu’Al-Qaïda en 1987. La guerre des idées transparaît aussi de ma-nière plus cachée dans des guerres, telles que la guerre d’Irak, où les valeurs occidentales sont en grand conflit avec les valeurs orientales.

   De plus, la politique peut intervenir dans ces conflits culturels. Comme nous l’a montré Hitler de 1933 à 1945 en voulant garder une « race pure «, il a créé une culture (les « Aryens «) et l’a imposée d’abord en Allemagne, puis en Europe. Cependant, cette culture n’a pas été approuvée par les autres pays, et cela a débouché sur une guerre de portée mondiale. On pourrait aussi bien prendre l’exemple de la Chine, à l’époque de Mao Zedong.

    Il existe aussi un autre point dans lequel la culture est un obstacle à l’unité du genre hu-main. Il s’agit du communautarisme. Une philosophie dite « communautariste « affirme que « l’individu n’existe pas indépendamment de ses appartenances, soient-elles culturelles, ethniques, religieuses ou sociales «, c’est-à-dire que, pour ses défenseurs, aucune perspec-tive n’existe en dehors de la communauté et il impossible de se détacher de son histoire et de sa culture. Actualité oblige, le premier exemple de communautarisme qui nous vient à l’esprit est celui des musulmans. Cette culture rejette l’influence occidentale (culturelle et religieuse) et impose qu’un peuple doit être voué à une seule religion.

 

II] L’unité du genre humain, malgré la pluralité.

    Néanmoins, la culture n’est toujours synonyme de « guerre « ou de « différences «. Les différentes cultures ont des points communs : les religions, par exemple, ont toutes en point commun (sauf le bouddhisme) la croyance en un ou plusieurs dieux. Ces dieux, très souvent, sont les créateurs de l’Univers et on leur doit la création de l’humanité. Ces religions ont toutes en commun également un livre sacré (Bible, Coran, …) fondés sur une même base.

    Par ailleurs, la diversité des cultures est même souvent l’occasion de découvrir une culture inconnue et de s’y intéresser. Par exemple, un occidental part en voyage au Moyen-Orient pour apprendre à connaître les orientaux et leur culture. Ce n’est pas parce qu’ils vont aller là-bas qu’ils vont déclencher une guerre pour autant. C’est là que l’on parle de tourisme. Le tourisme consiste tout simplement à connaître la culture d’un pays étranger, sans en critiquer les coutumes.

    Enfin, les cultures différentes ont toutes été créées par l’homme. N’est-ce pas là un grand argument de l’unité du genre humain ? Car la nature ayant créé l’homme et l’homme ayant créé les cultures, toutes les cultures ont donc la même provenance. Or, cela veut donc dire que, même si elles sont différentes visuellement, en approfondissant un peu, on peut dire qu’elles sont tout de même liées, même si ces liens sont étroits.

 

Conclusion :

    Les différentes cultures peuvent être à l’origine de nombreux points de discorde. Cepen-dant, peut-on dire que cela va briser l’unité du genre humain ? Oui, car quelquefois les diffé-rences entre les cultures peut provoquer des conflits (guerres, …). Non, car elles ont toutes une base commune qui les rend liées pour toujours.

 

Le document : "La pluralité des cultures est-elle un obs-tacle à l'unité du genre humain ?" compte 364 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

Liens utiles