Devoir de Philosophie

Peut-on ignorer la mort ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Les notions de mort et de temps sont liées, ne serait-ce que parce qu'elles renvoient toutes deux à la finitude de l'homme. Elles sont en effet limite et contrainte. On ne s'étonnera donc pas de retrouver, au sujet du temps, les équivoques qu'on avait aperçues s'agissant de la mort : il est vécu tour à tour comme un adversaire, limite ou contrainte aliénante, et comme un allié, moyen de penser et d'agir, élément crucial de la réalisation par l'être humain de sa liberté. Le temps est-il un phénomène en soi, ou le produit de notre conscience ? Ces questions sont souvent vécues dans leur dimension contradictoire. Les dimensions du temps sont aussi conflictuelles. Le présent peut-il servir à occulter le passé ? Le futur est-il la finalité du temps ? Des notions comme celle de progrès ou de modernité véhiculent sur ces questions un parti pris dont nous ne sommes pas toujours conscients. Si l'existence est difficile, c'est peut-être parce qu'elle doit sans cesse résister à tout ce qui, en elle, l'éloigne d'elle-même, à une série de tentations qui la distraient d'elle-même.

Liens utiles