Devoir de Philosophie

DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE (DE LA), 1835 et 1840. Tocqueville (Charles Alexis Cléret de)

Extrait du document

tocqueville

Quand Tocqueville et son ami Gustave de Beaumont s’embarquent au Havre en 1831, les deux magistrats sont investis d’une mission d examen des institutions pénitentiaires américaines. Ce sera, pour Tocqueville, le prétexte d’une longue étude sur la démocratie en Amérique, où sont mêlés sans cesse deux types d’analyse et deux types de convictions. Sur le plan du raisonnement, il juxtapose ce qu’on pourrait appeler une «logique de la typologie», à partir de l’opposition aristocratie/démocratie, et une «logique de l’évolution», conduisant au triomphe inévitable de la démocratie. S’agissant de sa conception générale du monde, l’auteur compense son acceptation rationnelle de la démocratie par le combat pour les valeurs propres au monde aristocra-

Au chapitre ix, livre II, du premier volume de l’ouvrage, Tocqueville s’interroge sur le rôle des lois et des mœurs dans le maintien de la démocratie américaine, par opposition à ce qu’il appelle les «causes matérielles», c’est-à-dire les particularités du Nouveau Monde et ses privilèges en ce qui concerne le

 

rapport de l’homme à l’espace.

« Notre monde n'est-il pas le meilleur des mondes ? Grâce aux progrès techniques et à l'Etat providence, nous vivons dans un monde de plus en plus sûr, nous vivons de plus en plus longtemps et pouvons nous consacrer de plus en plus à nos loisirs. Mais ce « meilleur des mondes » ne cache-t-il pas une profonde et dangereuse aliénation ? En obtenant le bonheur de l'Etat, l'homme ne risque-t-il pas de perdre sa liberté ? C'est l'intuition de ce danger qu'a eu Alexis de Tocqueville dès le début du XIXe siècle. Dans ce texte qui porte sur le thème de la société et de la politique, et plus précisément qui traite de l'opposition entre le bonheur et la liberté, il montre justement que l'individualisme contemporain rend possible l'émergence d'un totalitarisme doux, c'est-à-dire un pouvoir qui prive les hommes de leur liberté en leur apportant le bonheur. Dans un premier temps, Tocqueville expose les conditions existentielles qui rendent possible l'émergence d'un tel pouvoir, à savoir le développement de l'individualisme et la disparition des valeurs autres que la recherche du bonheur. Ensuite, il montre comment un pouvoir doux mais oppressant peut s'édifier sur un tel peuple. [I. Conditions sociales et existentielles] « Je veux imaginer » : Tocqueville est clair dès le début, il s'agit ici d'imagination, de divination, de pronostic. C'est une spéculation intellectuelle et philosophique, au sens précis d'une tentative de deviner ce que l'avenir pourrait être. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles