Devoir de Philosophie

MYTHE ET L'HOMME (LE), 1938. Roger Caillois - résumé de l'oeuvre

Publié le 27/09/2018

Extrait du document

MYTHE ET L'HOMME (LE), 1938.

Roger Caillois, 1913-1978.

 

Influencé par le surréalisme d’André Breton et par Georges Dumézil et Marcel Mauss, Caillois élabore «une phénoménologie générale de l’imagination» permettant une étude globale des multiples formes qu’adoptent «les démarches de l’imagination». Ainsi ne s’opposent plus — mais

 

s’articulent dans leur interdépendance au sein d’une totalité organique — le poétique et le magique, la magie et la mystique, la religion et la magie : le mythe, dont Caillois étudie la nature et la fonction, est l’une des manifestations privilégiées de la vie imaginative.

« Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)MYTHE ET MÉTAPHYSIQUE, Introduction à la philosophie, 1953. GEORGES GusooRF, né en 1912. Le projet de Gusdorf est ici de donner un sens à la philosophie de notre temps, de découvrir une origine et une signification aux interrogations philosophiques fonda­ mentales, telles qu'elles peuvent être per­ çues dans l'analyse des mythes primitifs. Selon l'auteur , les mythes contiennent une sagesse qui a permis à l'humanité naissante de subsister. Il s'agit de penser ce que nous apprennent ces mythes et de voir en eux une métaphysique qui a permis aux primitifs de s'adapter à leur temps. Gusdorf propose ainsi que le philosophe se soucie davantage de comprendre l'existence réelle à la lumière de l'histoire de l'humanité, plutôt que de concevoir la philosophie comme un simple agencement de concepts. En ce sens, la notion de mythe nous enseigne la primauté du vécu. Gusdorf est aussi l'auteur d'un Traité de l'existence morale (1949), et d'un Traité de métaphysique (1956). Édition: Mythe et métaphysique, coll. «Champs», Flammarion, 1984. Étude: P. Clavai, /es Mythes fondateurs des sciences sociales, P.U.F., 1980. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles