Devoir de Philosophie

Histoire, géographie et économie: la Corée du Nord

Publié le 01/02/2019

Extrait du document

histoire

GÉOGRAPHIE - Du nord au sud de la Corée du Nord court la chaîne de montagnes Ham-gyong sanmaek. La façade maritime orientale présente des à-pic impressionnants, creusés de rivières courtes et rapides. De ce côté, la bande côtière coincée entre montagnes et mer est très étroite. À l’ouest, au pied des massifs montagneux,s’ouvre une large plaine traversée par un fleuve calme, le Taedong. Plus au sud, les vallées au fond plat sont bordées de collines.

 

Le pays connaît un climat continental tempéré, avec un hiver long et froid et un été très humide, sous l’influence de la mousson. Les températures moyennes annuelles varient entre -10 °C et 25 °C. Entre juin et septembre, la mousson apporte les deux tiers des précipitations annuelles, qui atteignent en moyenne 1000 mm. Mais le pays est soumis à des inondations parfois violentes (500 000 sans-abri à la suite des inondations de 1996).

 

Malgré la déforestation liée à la guerre de Corée, les zones montagneuses du pays accueillent un important couvert forestier (sapins, érables, bouleaux), et une faune sauvage importante (léopards, ours et loups, ainsi qu’une grande variété d’oiseaux).

 

POPULATION

 

La population coréenne est

composée à 99,8% de Nord-Coréens, et d’une petite minorité chinoise. Plus vaste que la Corée du Sud, la Corée du Nord

 

a pourtant une population inférieure de moitié. La population compte 30% de moins de 15 ans.

 

68% des Nord-Coréens déclarent n’appartenir à aucune religion; 15,5% suivent le chamanisme traditionnel, 14% sont bouddhistes «chodogyo» ou pratiquent d’autres cultes bouddhistes et 1,5% sont chrétiens.

 

Le taux d’urbanisation atteint 62%. Les principales villes sont Pyongyang, la capitale, et Hamhung, ville moderne qui abrite des industries chimiques.

 

ECONOMIE - Le sous-sol est riche,et fournit de la houille.de la lignite, des phosphates, du soufre, du fer, du tungstène et du

 

zinc, mais ses ressources baissent. 26% de l’électricité est produite par des centrales thermiques, le reste provient des usines hydroélectriques édifiées sur le fleuve Yalu. Cette production baisse également.

 

L’agriculture, collectivisée, a des problèmes de productivité. Les cultures principales sont le riz, le maïs, la pomme de terre, le chou, le soja et les fruits. Le pays pratique aussi l’élevage (porcins et bovins) mais l’essentiel des protéines animales provient de la pêche. Les forêts couvrent deux tiers du pays, mais leur exploitation est très superficielle.

 

Depuis la nationalisation après 1945, bien peu de nouvelles industries ont été créées. Les secteurs industriels anciens sont les machines-outils, l’armement, la transformation des matières premières (coton, métaux et produits alimentaires) ; les quelques usines nouvelles fabriquent des produits chimiques, du ciment et des textiles. Le manque de capitaux étrangers et les défauts d’organisation liés à un système communiste bureaucratique rendent le développement industriel difficile. Les infrastructures du pays sont insuffisantes : 30 000 km de routes, dont seulement 6,2 % sont asphaltées, 8 500 km de chemin de fer,un aéroport et quelques voies d’eau intérieures; le pays dispose en revanche de bons ports maritimes

histoire

« f 1 lE Mok' n Chi� 4, i•. 'b: deCheju. c� Cheju-do MER DE CHIN E ltLENTA 1 E . \. t-"'0 � �· �- {) .. � Tokuno- O shima Iles , Okinawa._ • a ., .. *' 1. Keroma t-25� Le pouvoir.,._ communiste a développé un système de gr andes fermes collectives, et l'agriculture emploie environ 40% de la main­ d'œuvre nationale. oU/Jung MER DU JAPON 0 ' OCI!;AN . 135° Est de GreenWICh ;: ,;r'\osMma q �1Nii � A$ • oMiwke 0 -� v 1 q§' Kozu Mil{uro 'Aoga \B ey oneisu l .Sumisu •Tari PACI FIQU E CORÉE OU NORD EXTRÊME-ORIENT 35' 30' annexer la Corée en 1910. La colonisation japonaise, qui se fonde sur l'exploitation systématique des ressources minérales et agricoles du pays, permet le développe­ ment industriel du nord de la péninsule. À partir de 1938, le communiste Kim llsong (1912-1994) dirige la résistance contre les Japonais. En 1943, les Alliés en guerre contre le Japon reconnaissen t l'indépendance de la Corée, à l'issue de la conférence du Caïre: le désarmement des Japonais est confié aux Soviétiques pour le nord du pays et aux États-Unis pour le sud, de chaque côté d'une limite située sur le 38' parallèle. En 1948, le pays est par­ tagé en deux États: au sud,la République de Corée (ou Corée du Sud), au nord, la Répu- blique démocratique populaire de Corée (ou Corée du Nord) dirigée par Kim llsong. Soutenu par la Chine et l'URSS, il envahit la Corée du Sud en 1950 mais il est repoussé, au nom de l'ONU, par les Américains et leurs alliés sous les ordres du général MacArthur. L'ar­ mistice est signé à Panmunjom en 1953; le front, légè­ rement au nord du 38' parallèle, devient la nouvelle frontière. Mais la tension reste vive entre les deux Corée. La guerre de Corée (1950-1953) a été la plus meur­ trière des guerres ayant eu lieu pendant la guerre froide (2,5 millions de morts et de blessés). Le prési­ dent américain Harry Truman refusa d'employer l'arme nucléaire pour régler ce conflit et le général MacArthur fut révoqué pour avoir insisté sur ce point. En 1958, alors que l'URSS et la Chine deviennent ennemies, Kim llsong tente de conserver une position neutre mais entraîne son pays vers une dictature auto­ cratique fondée sur le culte de la personnalité. Au début des années 1990,la diminution de l'aide chi­ noise et la suppression de l'aide soviétique plonge le pays dans une situation économique difficile. Kim llsong tente d'améliorer ses relations avec la Corée du Sud: un pacte de réconciliation et un traité de dénu­ cléarisation est signé entre les deux Corée en 1991. Mais le refus opposé par la Corée du Nord à l'inspec­ tion de certains de ses sites nucléaires tend ses rela­ tions avec la communauté internationale. En 1993, Kim llsong choisit son fils, Kim Jong-ll (né en 1942), comme successeur. Après la mort de son père en 1994,Kim Jong-ll poursuit la même politique autocra­ tique interne et essaie de normaliser les relations diplomatiques et économiques avec la Corée du Sud et les États-Unis. Pyongyang a proposé la transforma­ tion de l'armistice de 1953 en traité de paix, mais la situation intérieure s'aggrave: en 1997, le gouverne­ ment reconnaît son incapacité à assurer l'approvi­ sionnement alimentaire de la population; nombre de grands dignitaires du régime s'exilent. La République populaire démocratique de Corée est un État socialiste, gouverné par un parti unique, le Parti du travail de Corée (PTC). L'Assemblée suprê­ me du peuple compte 655 membres élus au suffrage universel pour 4 ans. Le pouvoir est détenu par le bureau du PTC, et surtout par le président. La Corée du Nord est un des régimes les plus répressifs et les plus totalitaires du monde. CULTURE -La vie culturelle du pays est contrôlée de très près par le régime et l'ap­ pareil politique: l'art doit servir le régime, i6 célébrer son chef et la lutte contre l'impérialisme. � :1: Le gouvernement soutient la réintroduction de pra- � tiques culturelles traditionnelles, destinées à promou- "' � voir le socialisme. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles