Devoir de Philosophie

Histoire, géographie et économie: Géorgie

Extrait du document

histoire

GÉOGRAPHIE - Sur la rive est de la mer Noire, la Géorgie est un pays montagneux. Ses sommets sont les plus élevés du massif

caucasien (mont Kasbek,5 047 m), avec, au centre,

des dépressions qui annoncent les monts deTrans-

Ana • V. Svartsevitch

 

Caucasie du sud. Un tiers de la superficie est couvert de forêts. Le climat est très varié : méditerranéen sur le littoral de la mer Noire, il devient froid et neigeux dans les montagnes. L’intense activité sismique provoque régulièrement d’importantes destructions.

POPULATION - La population géorgienne est le résultat d’un brassage de peuples. Elle comprend des Géorgiens (70%), des

Arméniens (8,1 %), des Russes (6,3%), des Azéris, des

Ossètes, ainsi que des Grecs et des Abkhases. Ils sont

orthodoxes géorgiens, orthodoxes russes et arméniens ou musulmans. Récemment, certaines minori-

tés se sont opposées au pouvoir central. Ainsi l’Ossétie du sud, restée autonome jusqu’en 1990,souhaite l’être à nouveau. L’Abkhasie et l’Adjarie ont aussi connu des mouvements sécessionnistes et sont maintenant deux

républiques autonomes.

 

56% de la population habite dans les villes, dont la principale est Tbilissi (Tiflis), la capitale (270 000 hab.),suivie de Koutaisi (240 000 hab.).

ÉCONOMIE - Il existe de vastes gisements de charbon.de manganèse, de pétrole, d’or et de fer, mais les infrastructures obsolètes n’en permettent plus l’extraction. L’énergie hydroélectrique représente 67% de la production nationale. Principale ressource du pays, l’agriculture tient à la fois de l’agriculture de montagne et de l’agriculture méditerranéenne, avec des récoltes d’agrumes, de thé (3% du PNB, 1er producteur mondial par habitant) et de raisin, mais aussi de maïs et de blé. À partir de 1992,en raison des combats,la production a baissé de plus de 50% et la balance agricole est restée déficitaire. L'industrie n’est pas du tout compétitive. Spécialisée dans l’agroalimentaire, elle a chuté de 45% en 1992 et de plus de 50% en 1994. En 1996,1a croissance est revenue (plus de 9%) en partie grâce à des crédits du FMI et de la Banque mondiale.

« En 330 apr.J.-C.. Ia Géorgie devient chrétienne.I.:autorité est alors assurée par des princes jusqu 'à ce que Bagrat m (97�1014) fasse de ta Géorgie un État unitaire. Des invasions de musulmans, puis de Mongols en 1220. et de Turcs vers 1578, aflaiblissent le pays. À partir de 1785,1a Géorgie est petit à petit annexée par la Russie. Le commerce se développe et une classe urbaine prend conscience de sa force. Pro­ clamé début 1918, un premier État indépendant est reconnu par les Alliés en 1920. Mais en 1921, l'Armée rouge envahit la Géorgie qui se voit incluse dans la Russie à l'intérieur de la République fédérative socialiste soviétique de Transcaucasie. Des révoltes paysannes sont réprimées dans le sang et font des mil­ liers de morts. En 1936, détaché de la Fédération, le pays devient une république socialiste soviétique, sans que s'affaiblisse le sentiment national. En 1972, Edouard Chevarnadzé prend la direction du Parti communiste géorgien avant de devenir le ministre des Affaires étrangères de Gorbatchev (1985). La pérestroïka touche alors le pays qui se défait sous la press ion des minorités;celles »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles