Devoir de Philosophie

Les États-Unis et l'Europe depuis 1945 (histoire)

Extrait du document

europe

II. 1965-1995 : les États-Unis partenaires de l’émancipation européenne

1. Des relations économiques plus compliquées

La prospérité des Trente Glorieuses en Europe traduit la réussite de l’aide américaine. Elle est l’occasion, pour les Américains, de tisser des relations commerciales privilégiées avec les Européens devenus partenaires économiques. Fournisseurs et clients, ceux-ci leur offrent d’importants marchés à forte croissance.

Mais le développement de la CEE transforme les partenaires en rivaux qui cherchent à protéger leurs intérêts. Dans le cadre de leur communauté, ceux-ci dressent des barrières qui gênent les exportations américaines. À force de subventions et de réglementations, les relations transatlantiques se tendent.

Économiquement affaiblis par la guerre du Vietnam, les États-Unis décident de suspendre la convertibilité or du dollar (1971). La mesure sonne le glas du système monétaire international. Dès 1972, les Européens conçoivent un système monétaire européen (SME) pour préserver leur Marché commun naissant. Si les États-Unis gardent de bonnes relations politiques avec l’Europe de l’Ouest, elles sont plus difficiles sur le plan économique.

2. Des options géostratégiques divergentes

L’accession du Royaume-Uni et de la France au statut de puissances nucléaires change la donne militaire : l’Europe occidentale n’a plus besoin du parapluie nucléaire américain. Soucieuse d’affirmer son indépendance,

« -1965-1995, période pendant laquelle, en collaboration avec l'Europe de l'Ouest devenue partenaire, ils s'efforcent de renouer les liens avec l'Eu­ rope de l'Est finalement désatellisée; -1995-2010 : temps où ils entretiennent des relations privilégiées avec une Europe réunifiée mais devenue rivale. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction [Accroche] Vainqueurs du second conflit mondial, les États-Unis se sont retrouvés face à une Europe libérée mais à reconstruire quand, dans le même temps, sa moitié orientale passait sous ma tutelle de l'URSS. [Problématique] Quelle attitude ont-ils adoptée vis-à-vis de ce continent bou­ leversé ? Dans quelle mesure ont-lis contribué au redressement de l'Europe au point de voir se dresser face à eux un rival ? [Annonce du plan] Face aux menaces de l'impérialisme soviétique, les États-Unis se sont faits protecteurs d'une Europe amie (1945-1965); celle­ ci reconstruite, ils se sont appuyés sur leurs alliés européens pour libérer le continent de l'emprise soviétique (1965-1995) ; mais l'Europe reconfigurée est devenue une rivale difficile à gérer (1995-2010). 1. 1945-1965 : les États-Unis, protecteur d'un bloc en reconstruction 1. Les enjeux européens de la guerre froide • La victoire sur l'Allemagne permet à l'URSS de prendre le contrôle de l'Europe de l'Est. A l'ouest, auréolés de leur engagement dans la Résistance, les partis communistes remportent des succès électoraux (en France ou Italie notamment). Sur tout le continent européen, le communisme progresse . • Inquiets, les États-Unis se posent en protecteurs du monde .. libre ». A tra­ vers l'ONU, ils s'efforcent d'imposer à la communauté internationale le modèle de sociétés pluralistes, respectueuses des Droits de l'homme. Anticipant sur l'après-guerre, ils établissent dès 1944I,es règles d'un monde capitaliste libé­ ral. Par les accords de Bretton Woods, ils mettent en place un système moné­ taire international dont le dollar devient la monnaie de référence. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles