Devoir de Philosophie

Les États-Unis et l'Europe depuis 1945 (histoire)

Extrait du document

europe

Mais la rupture de 1947 avec les Soviétiques conduit Truman à énoncer sa doctrine du containment : les États-Unis feront tout pour empêcher l’extension du communisme dans le monde. L’Europe est le premier terrain de cette bataille. Ainsi les États-Unis poussent-ils leurs alliés à rompre toute relation avec les partis communistes locaux. En 1954, J. F. Dulles énonce une doctrine plus agressive, le roll-back, qui vise à repousser les Soviétiques partout où ils le peuvent.

2. La tactique économique

Les États-Unis privilégient cependant l’arme économique. Convaincus que le communisme prospère dans les sociétés pauvres, ils entreprennent d’aider les Européens de l'Ouest à reconstruire leur économie.

Dès 1947, ils lancent le plan Marshall : d’importantes sommes d’argent sont mises à la disposition des États européens qui le souhaitent. Pour en bénéficier, le socialiste Ramadier est contraint de chasser les ministres communistes de son gouvernement. En avril 1948, l’OECE reçoit mission d’en gérer le produit. Dans le même esprit, les États-Unis décident de fusionner leur zone d’occupation de l’Allemagne avec celles du Royaume-Uni et de la France.

« -1965-1995, période pendant laquelle, en collaboration avec l'Europe de l'Ouest devenue partenaire, ils s'efforcent de renouer les liens avec l'Eu­ rope de l'Est finalement désatellisée; -1995-2010 : temps où ils entretiennent des relations privilégiées avec une Europe réunifiée mais devenue rivale. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction [Accroche] Vainqueurs du second conflit mondial, les États-Unis se sont retrouvés face à une Europe libérée mais à reconstruire quand, dans le même temps, sa moitié orientale passait sous ma tutelle de l'URSS. [Problématique] Quelle attitude ont-ils adoptée vis-à-vis de ce continent bou­ leversé ? Dans quelle mesure ont-lis contribué au redressement de l'Europe au point de voir se dresser face à eux un rival ? [Annonce du plan] Face aux menaces de l'impérialisme soviétique, les États-Unis se sont faits protecteurs d'une Europe amie (1945-1965); celle­ ci reconstruite, ils se sont appuyés sur leurs alliés européens pour libérer le continent de l'emprise soviétique (1965-1995) ; mais l'Europe reconfigurée est devenue une rivale difficile à gérer (1995-2010). 1. 1945-1965 : les États-Unis, protecteur d'un bloc en reconstruction 1. Les enjeux européens de la guerre froide • La victoire sur l'Allemagne permet à l'URSS de prendre le contrôle de l'Europe de l'Est. A l'ouest, auréolés de leur engagement dans la Résistance, les partis communistes remportent des succès électoraux (en France ou Italie notamment). Sur tout le continent européen, le communisme progresse . • Inquiets, les États-Unis se posent en protecteurs du monde .. libre ». A tra­ vers l'ONU, ils s'efforcent d'imposer à la communauté internationale le modèle de sociétés pluralistes, respectueuses des Droits de l'homme. Anticipant sur l'après-guerre, ils établissent dès 1944I,es règles d'un monde capitaliste libé­ ral. Par les accords de Bretton Woods, ils mettent en place un système moné­ taire international dont le dollar devient la monnaie de référence. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles